Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 08:46

Le matin du départ pour Koh Phangan, nous nous retrouvons au port pour prendre le bateau. Là, on se rend compte qu’il y a beaucoup de monde qui y va !!! Eh oui c’est la Full Moon demain soir, donc tout le monde se retrouve pour la fête J Pour ceux qui ne savent pas, Koh Phangan est connue pour ses fêtes de la Full Moon. Tous les mois, à la pleine lune, plein de gens se retrouvent sur la plage, boivent et dansent toute la nuit.  Toff y est allé il y a 5 ans et aimerait bien me montrer comment c’est. On va donc tenter le coup J Nous prenons le bateau et nous retrouvons sur Koh Phangan vers midi. On loue une moto et nous dirigeons vers le nord, bien plus tranquille, à l’opposé de la fête de demain. On trouve un bungalow super sympa, perdu dans la forêt, de nouveau avec cuisine. On décide d’aller prospecter un peu dans le sud dans l’aprèm, histoire d’avoir une idée de l’endroit de la Full Moon en journée. L’île de Phangan est bien grande et encore bien nature. Il y a dans le centre beaucoup de forêt et de cascades. La route est assez belle et il y a pas mal de relief. Nous arrivons à Had Rin et on sent une toute autre ambiance que le nord. Ici la consommation bat son plein. Des restos partout, des boutiques qui vendent du fluo en tout genre (peinture, habits,…) et des buckets d’alcool, sorte de petit seau avec une bouteille d’alcool, un sprite et un red bull par exemple. Ça promet pour demain.

Phangan, habits fluo

On est sur les traces « remember » de Toff, il reconnaît certains coins, mais ça a pas mal changé selon lui, ça s’est bien développé, eh oui 5-6ans c’est long !!! On croise un couple qu’on avait rencontré dans l’avion Delhi-Bangkok, rigolo. On se donne alors rdv pour le lendemain soir, histoire de passer un bout de soirée ensemble. (On a aussi rdv avec un autre couple rencontré dans le bateau…plus on est de fous, plus on ritJ). Nous remontons l’île par la route de la plage cette fois. On s’arrête pour découvrir plusieurs spot, on fait qques courses et Toff va faire un ptit plouf. Le soir on invite un gars du guest, Nico, à venir boire un verre chez nous, on passe une bonne soirée discussion. Le lendemain, on va tenter un peu de snorkling sur une plage pas loin.

Phangan, playa

L’eau est belle mais il y a pas mal de courant et de vague et la visibilité n’est pas top. On profite de la playa, on lit, on se baigne,… ensuite nous partons découvrir une petite cascade pas loin. L’endroit est joli, mais il n’y a pas beaucoup d’eau.

Phangan, cascade

Nous partons alors pour le village du port au nord, à côté de chez nous, on en profite pour manger et pour acheter plein de légumes, des pâtes,…on va se faire une bonne mangeaille ce soir. On invite aussi Nico, comme ça on mange tous ensemble avant d’aller à cette fameuse Full Moon. On va acheter un peu d’alcool et c’est parti direction sud et teuf J En attendant les gens, je vais voir un coup la plage, c’est déjà la folie, plein de gens bien allumés qui dansent et de la musique à taquet !!! On retrouve tout le monde et on commence une petite traversée de la plage. Il y a pas mal de monde, beaucoup en fluo (c’est la mode, c’est « in ») et plein de sorte de bar improvisés sur la plage. Il y a aussi plusieurs spots de son, avec une ambiance assez électro et des podiums pour danser en hauteur. Ouahhh c’est un truc de oufff…et toutes ces lumières, on se croirait un peu à Vegas J Tous les gars pissent dans l’eau, c’est un peu la dépravation !!!

Phangan, full moon

Comme les autres boivent un peu, je partage un bucket avec !!! Et un deuxième et un troisième. Je vous avoue que j’ai passé une bonne soirée, je ne me rappelle pas de tout, mais j ai dansé quasi toute la nuit hmmmmmm J Comme avec Toff je ne bois quasi pas, je me suis faite dépassée par le rhum, ça arrive. Enfin, je vous avoue aussi que si je n’avais pas bu, on ne serait pas restés bien longtemps, car ce genre de soirée, ce n’est pas tellement notre style. Mais là, on était une bonne équipe et bien motivés. Nous sommes rentrés au petit jour, Toff m’a bien reconduite J

Phangan, full moon 2

Ahhhh oui j’oublie, il nous est arrivé un truc de fou…on a rencontré pendant la nuit un ami, le Stéph, avec qui on avait fait un bout de chemin entre la Guyane et le Brésil, il y a de ça quasi un an. Depuis on n’avait pas tellement eu de news et voilà qu’on le croise à la Full Moon en Thaïlande, un truc de dingue, on hallucine !!!

Le lendemain n’a par contre pas été une journée facile, on a beaucoup dormis et mon ventre était un peu barbouillé…on se demande pourquoi J Dur dur les lendemains d’alcool J Le soir on se fait un bon repas avec Nico, patates, carottes et thon entier au menu, de quoi se remettre d’aplomb. Le lendemain on décide d’aller trouver le Stéph qui nous a dit où il logeait, vers le sud. On arrive malheureusement un peu trop tard, il est parti se promener…tant pis, on lui laisse un mot et « inchallah » on se reverra quand même. Nous allons quand même jeté un coup d’œil vers la plage de la Full Moon au cas où on le croiserait. C’est bizarre de revenir sur les lieux de la fête. L’eau est super haute, il n’y aurait pas moyen de faire la fête et en plus, l’eau a ramené plein de déchets, entre autre des milliers de pailles.

Phangan pailles

Franchement, les gens jettent vraiment tout. Ils pourraient faire une journée nettoyage de la Full Moon aussi et sensibiliser un peu les gens, car cette plage est vraiment magnifique et c’est dommage de la polluer comme ça !!! En remontant, on en profite pour visiter un coup la ville du centre, avec son marché au poisson.

Phangan, marché poisson

Ensuite on se dirige vers la forêt et une autre cascade. On pose la moto et on commence à grimper vers un point de vue. Une bonne grimpette pas trop longue et là c’est vraiment beau, une vue 180 degré sur l’ouest de l’île, magnifique.

Phangan, vue

Phangan, vue 2

On retourne alors gentiment vers chez nous, juste avant la pluie. Là une surprise nous attend, le Stéph et son pote Dereck sont venus nous voir. On a plein de choses à se dire, et oui un an c’est long et on a chacun fait son bout de voyage depuis. On se donne aussi un petit rendez-vous pour le lendemain aprèm.

Ce soir, c’est la dernière soirée avec Nico et il nous invite au resto, trop sympa. On mange super bien et discutons encore beaucoup. Au guest on fait qques échanges photos et il est déjà l’heure des aux-revoir. On est en tout cas bien content de cette rencontre, merci Nico J

Le lendemain, nous allons nous poser un peu sur une plage du nord, jusqu’à ce que la pluie menace. On profite alors de notre cuisine pour se faire un bon plat et faisons la siesta en attendant le Stéph. On ne peut malheureusement rien faire car il pleut des cordes. En fin de journée, ils profitent d’une accalmie pour rentrer et nous nous donnons rdv à Krabi, une ville un peu plus au sud sur le continent, dans deux jours. Nous, nous partons demain.

Le matin, super tôt, nous prenons la route qui mène au port. Ça fait bizarre de rouler au lever du jour et nous échappons de justesse à la grosse pluie. Nous avons environ 2h de bateau, puis 2h de bus avant de rejoindre Krabi. Nous trouvons un guest sympa en ville. On loue une moto et allons découvrir le temple aux 1237 marches, une bonne montée en perspective. Là-bas, c’est en fait un petit complexe de temples que nous découvrons.

Krabi, temple 2

Nous entamons direct la grande et raide montée des escaliers. C’est éprouvant, on transpire bien, mais heureusement ce n’est pas trop long. Et l’exercice en vaut la peine. En haut nous attend un grand bouddha et une vue magnifique.

Krabi, boudha

Krabi, serpents

Krabi est une région découpée et parsemée par plein de rochers, espèces de montagnes vertigineuses qui donne un paysage surprenant. Vu depuis en haut c’est vraiment magnifique.

Krabi, vue

La descente est plus rapide, mais les genoux en prennent un coup.

Krabi, escaliers

En bas, on peut encore se balader dans la forêt et découvrir des caves encastrées sous la roche avec plein de statues de bouddha arrangées à l’intérieur, ainsi que des petites maisons habitées par des moines. La forêt est impressionnante avec ses énormes arbres et ses lianes étranges. Pas de singes en vue ici, ils étaient tous dans la montée des escaliers vers le bouddha. On aura fait notre exercice aujourd’hui, on sent les jambes J En rentrant, la faim se fait sentir et on va prendre un petit en-cas au marché du soir. Tous les soir au bord du fleuve, des stands s’installent et servent une variété de nourriture thaïe. C’est vraiment sympa ces petits marchés. Quelques heures plus tard, on y revient pour manger un vrai repas et boire de bons jus. Le lendemain, nous partons avec la moto découvrir un peu la région et les plages alentours. C’est vraiment beau ces falaises découpées dans l’horizon, avec de la végétation d’un côté et de la roche à pic de l’autre.

Krabi, vue 2

Il paraît qu’une île pas loin, avec le même style de paysage a été le lieu de tournage d’un ancien James Bond… Nous roulons donc dans ce paysage fabuleux jusqu’à arriver à une plage.

Krabi, playa

On se promène et on trouve une petite île à laquelle on peut accéder à marrée basse. On tente un peu de snorkling mais la visibilité n’est pas bonne et on dirait qu’il n’y a pas de poisson par ici. Cette plage est bien squattée par de grands ressorts, avec transat, herbe coupée et piscine bien sûr !!! On profite bien de la matinée et avant de retourner rendre notre moto on s’arrête dans un ptit boui boui en bord de route. En Thaïlande, dans les ptits restos, on sert toujours du riz et il y a quelques plats déjà cuisinés à choix comme accompagnement. Souvent du poulet, du bœuf, du poisson, du curry. Mais c’est  toujours super spicy !!! De retour à Krabi nous allons un peu flâner dans cette ville. On se retrouve dans un temple qui paraît en construction, sans encore toutes ces couleurs flash. Des moines sont là et font une puja. Il y a tout autour des fleurs de lotus dans des pots d’eau, c’et vraiment une belle fleur !!!

Krabi, temple

Nous tombons alors sur un marché couvert encore bien plus grand que celui de nuit. Plein de légumes, de fruits et aussi plein de stands qui vendent de la nourriture préparées.

Krabi, marché 7

Krabi, marché 6

Des brochettes, des viandes en sauces avec du riz, du poulet grillé, des crevettes, des mangues vertes au piment,…vraiment les Thaï, ils sont forts en marché.

Krabi, marché 5

Krabi, marché 4

Nous retournons ensuite à l’hôtel car nous avons rdv avec les Stéph et Dereck. Arrivés plus tôt que prévus, nous les retrouvons dans un resto en train de manger. Nous on préfère manger au petit marché, alors on se retrouve plus tard dans leur chambre pour un peu de babillage J Le lendemain nous allons de nouveau nous promener en ville et tombons encore sur un marché couvert, cette fois pas de plats préparés, mais des légumes, des fruits, de la viande, du poisson, des herbes,…

Krabi, marché 3

Krabi, marché 2

Krabi, marché

Krabi, coconuts

Dans l’après midi nous retournons tous les 4 au temple avec les 1237 marches. On est un peu fou de refaire la montée, mais c’est cool d’être avec les potos et ça nous fait de l’exercice J

Krabi, Steph et Dereck

L’orage n’est pas loin, il se rapproche dangereusement, mais nous épargnera. Par contre, la lumière est du coup vraiment belle et différente de l’autre jour.

Krabi, vue 3

En rentrant, nous emmenons les deux loustiks au grand marché et nous dégustons plusieurs plats ainsi que des petits beignets accompagnés de sauce coco…mmhhh J Le Stéph et dereck rentrent demain sur Bangkok et nous, nous avons décidé d’aller faire une petite visite de Koh Phi Phi. On se rend bien compte que ça doit être touristique, mais le Toff y est allé il y a 5 ans et aimerait bien y retourné. En plus à chaque fois qu’on nous en parle on nous dit que c’est vraiment beau…nous partons donc en mini van jusqu’au port, ensuite c’est le bateau qui nous attend, nous sommes avec une ptite famille sympa.

Krabi, port

Après environ 2h de bateau, nous approchons de l’île. C’est vrai que la couleur de l’eau est déjà super belle, turquoise.

Phi Phi, de loin

Au port, on aperçoit déjà plein de poissons qui se promènent J En descendant, c’est un peu la surprise, il y a une taxe pour entrer sur l’île !!! Le tourisme, voilà ce que ça donne. Là on nous donne un peu le prix des chambres et ça nous fait un peu peur. Bon on pose les sacs et je vais prospecter un peu. On me donne que des prix exorbitants, pas moins de 20 euros la chambres !!! Je vais jeter un coup d’œil dans les guest du port, peut-être plus accessibles. J’arrive à trouver moins cher, mais le rapport qualité-prix, ce n’est vraiment pas ça par rapport à ce qu’on a pu avoir en Thaïlande jusque là. Mais ça ira pour 2 nuits. Toff est un peu dépassé par le changement qu’il y a eu en 5 ans. Tout a été reconstruit après le tsunami, il y a beaucoup de luxe et de gens. Nus partons sur la plage et c’est vrai que c’est beau, le paysage, la petite crique et surtout la couleur de l’eau.

Phi Phi, playa

Par contre la plage est super mais super squattée. Plein de bars et surtout des transats et parasols tout le long.

Phi Phi, playa 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour se trouver un coin d’ombre sans payer nous sommes obligés de nous réfugiés derrière l’alignée de parasols (et encore on nous demande de reculer encore….mais ça va pas non !!!) Nous voulons ensuite grimper sur une colline pour avoir la vue sur la baie et l’île. Après quelques escaliers, un panneau propriété privée et un gars qui nous demande de l’argent, encore. Payer pour une vue, ça c’est le scandale, faut pas exagérer quand même, la taxe de l’île, la vue,…ça va ils rentabilisent. Bon on se promène un peu dans le port, sur les deux plages et on se rentre. Heureusement on trouve quand même des petits restos pas trop chers, avec plein de grillades.

Phi Phi, brochettes

Le lendemain, nous partons en long tail (sorte de pirogue à moteur) pour faire une petite excursion sur l’île d’à côté et profiter du snorkling. On s’arrête d’abord dans un coin magnifique où l’eau est transparente.

Phi Phi, sortie

On a le temps de faire un plouf et de profiter de cette eau magnifique. Le deuxième endroit est déjà pas mal squatté par d’autres bateaux (ehhh oui, la logique veut que tous les bateaux partent à la même heure et font le même circuit !!!). Mais bon c’est quand même beau et là, c’est spécial pour le snorkling. On se disait merde y a du monde, les poissons sont peut-être cachés…mais pas du tout, les poissons s’en fichent complètement. On profite à fond des fonds marins, y a des poissons partout, c’est vraiment l’aquarium géant J

Phi Phi, snorkling

Après cette beauté nous détournons l’île pour aller visiter Mango Bay, paraît-il une très jolie baie. En fait nous tout naïfs, on n’est pas au courant mais c’est ici qu’a été tourné le film de « the beach », avec Leonardo Dicaprio. Voilà donc pourquoi il y a autant de monde.

Phi Phi, mango bay

C’est super beau, certes, mais il y a du  monde partout, ce qui gâche un peu a magie de l’endroit. C’est quand même fou ces excursions « on va tous voir le même truc au même moment », mais bon, c’est comme ça.

Phi Phi, mango bay 1

Après un petit moment on continue notre route, on stop encore un petit peu dans la baie pour faire du snorkling. Il y a moins de poissons, mais quand même…et  on tombe sur un serpent de mer, noir et blanc, vraiment impressionnant. Le dernier spot qu’on visite, c’est « monkey beach », ça aussi c’est vraiment mythique, plein de gens sur une plage qui se prennent en photo avec les singes qui tournent autour. J’suis même pas descendue du bateau… on n’a quand même pas regretté ce petit tour en bateau, on a vu des paysages fous, de la montagne escarpée qui plonge dans la mer bleu turquoise. Et on a vu vraiment des beaux poissons et beaucoup, super spot de snorkling J Et pour finir en beauté la journée, je fini par un massage, pendant que Toff fait des bracelets sur la plage (pensée pour Valentine et AmandineJ). Le soir nous retombons sur la famille qui avait pris le bateau avec nous. Ils ne sont pas tellement charmés par Phi Phi non plus. On discute un peu et en fait ils voyagent aussi depuis environ 16 mois (Amérique, Europe, Asie), un grand voyage avec leurs deux garçons !!!

Nous prenons le bateau pour retourner à Krabi dans l’aprèm. On a donc le temps de faire nos sacs et de partir encore profiter de la plage une dernière journée. Cette fois c’est marée basse, il faut marcher beaucoup et on arrive tout juste à avoir de l’eau jusqu’au ventre.

Phi Phi, marée basse

Cette plage est vraiment belle mais c’est dommage qu’elle soit pleine de bateaux qui viennent s’amarrer vraiment proche du bord. En plus c’est dangereux, ils doivent zigzaguer entre les baigneurs…bref Koh Phi Phi c’est magnifique, mais ça a été trop investis. Dommage.

Nous retournons à Krabi et planifions notre bus du lendemain. Nous allons en fait aller dire un petit coucou à nos amis en Malaisie (où j’étais restée 3 mois en 2008). Il nous faut donc prendre le bus jusqu’à Kuala Lumpur, capitale de la Malaisie, avant de prendre un autre bus pour Mersing (sud-est). Encore un repas dans ce fameux marché dont on ne se lasse pas J Et le lendemain matin, c’est parti pour 24h de bus, nous quittons la Thaïlande pour un petit temps. D’abord, c’est un mini van qui nous amène à la ville de Had Yai, plus au sud. De là nous avons deux heures à attendre avant le bus de nuit pour Kuala Lumpur. Nous allons nous promener dans la ville et devinez sur quoi on tombe…un énorme marché couvert.

Had Yai, marché 3

Had Yai, marché 2

Des allées et des allées de tissus, habits, nourriture,…

Had Yai, marché

Had Yai, marché 4

En tout cas nous quitterons la Thaïlande avec ce souvenir de marché J

Et pour finir une photo rien à voir, on a pas goûté mais regardez la taille de l’animal J

Phi Phi, escargot

Repost 0
Published by Ga et Toff - dans 11-2011 THAÏLANDE
commenter cet article
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 03:04

Ahhhh la Thaïlande, depuis le temps que le Toff m’en parle !!!

Toujours avec les parents, après un long voyage entre Katmandu-Delhi et Bangkok,

Aéroport

nous arrivons de bon matin en Thaïlande. Première impression : c’est super clean et high teck et les gens sont bien souriants et nous donnent plein d’infos. Comme il ne reste qu’une semaine aux parents, nous décidons de rester à Bangkok juste le temps de trouver un transport pour le sud, où on va profiter de la plage…ahhh la plage depuis le temps aussi Pour rejoindre le centre le Bangkok, nous prenons d’abord le métro puis un taxi. L’air est super chaud et humide, il est très tôt mais il fait déjà très lourd. La ville de Bangkok à l’air énorme, pleine de grands buildings. Nous arrivons à Khao San Road, la rue touristique de Bangkok et trouvons une agence pour nous renseigner des bus vers Ranong (les parents ayant une idée d’une île tranquille où aller). On achète un billet pour le soir même, une nuit dans le bus et demain le grand voyage sera terminé, pour la dernière semaine relax avec les parents  Nous déposons les sacs à l’agence et allons nous mettre quelque chose sous la dent. Khao San Road est la rue qui ressemble à toutes les rues touristiques des grandes villes (Pahar Ganj en Inde, Thamel au Népal,…). C’est une bonne rue pour arriver et avoir des infos mais vraiment pas le genre d’endroit typique où rester. Nous décidons d’aller visiter les temples de  Wat Pho, dans le quartier près du fleuve (Toff fait cette fois-ci office de guide…chacun son tour). Pour l’instant pas tellement d’inquiétudes par rapport aux inondations, le seul truc qu’on remarque c’est les sacs de sable que les gens ont préparés devant les magasins au cas où…

L’ensemble de temple de Wat Pho est un des plus anciens et des plus grands de Bangkok. Il est connu pour son grand Bouddha allongé, qui fait environ 45 mètres de long et 15 de haut. Cet ensemble est aussi connu car il abrite l’école de massage et de médecine traditionnelle la plus réputée du pays. Le site date de 1788, mais a été étendu et restauré plusieurs fois. Nous passons pas mal de temps à nous promener dans ces temples, ces Bouddhas, ces stupas toujours plus impressionnants les uns que les autres.

Bangkok, Wat Pho temples 2

Bangkok, Wat Pho temples 4

L’architecture est vraiment différente d’un pays à l’autre. Ici beaucoup de couleurs, de détails et vraiment beaucoup de statues de Bouddha.

Bangkok, Wat Pho bouddhas

En dernier, nous allons voir ce fameux Bouddha couché. J’en avais souvent entendu parler, mais sans le voir, on ne se rend vraiment pas compte de la taille et de l’immensité de la statue, 45mètres, imaginez !!! C’est vraiment beau, ça coupe le souffle.

Bangkok, bouddha couché

Les pieds du Bouddha sont incrustés de nacre représentant les 108 états de Bouddha. Les peintures aussi sont magnifiques. Certaines sont en restauration mais les plus anciennes sont surprenantes. On ressort de cet ensemble ébahis par sa beauté et le nombre de temples et statues.

Bangkok, Wat Pho temples

On commence bien en Thaïlande. Nous nous dirigeons ensuite vers le fleuve. Là on remarque quand même que le niveau de l’eau est trop haut. Tous les escaliers sont inondés ainsi que les shops vers le ponton.

Bangkok, fleuve inondations

Mais les gens ouvrent quand même et ont encore le sourire. Les quelques touristes font leur shoping les pieds dans l’eau. Nous grignotons quelques brochettes, il faut savoir qu’en Thaïlande, il y a beaucoup de petites échoppes dans la rue qui vendent plein de sortes de nourriture et dans quasi tous les restos ils font take-away.

Bangkok, brochettes

Bangkok, dragon fruits

Bangkok, poissons séchés

Nous faisons une petite halte dans un parc et je fais un petit somme. Ensuite, nous nous dirigeons vers un pub car, finale de rugby oblige (pour le Papa), nous devons voir ce match. Bon nous on ne reste pas tout le long et laissons le Papa avec les fervents du sport pendant qu’on achète quelques trucs. Il y a dans cette rue quantité d’habits, d’artisanats, de bars, de massages,…  Après le match Papa va d’ailleurs se faire une petite session massage-nettoyage des pieds par les petits poissons. La sensation est paraît-il assez étrange, mais le résultat semble pas mal 

Bangkok, poissons pieds

L’heure du rendez-vous bus se profile, nous allons encore boire une petite bière et Toff en profite pour acheter du fil pour notre artisanat de bracelet. On trouve vraiment tout en Thaïlande c’est incroyable. Bon ça y est il est temps de partir pour le bus. On nous emmène à la station de bus mais nous avions rdv beaucoup trop tôt, nous devons encore poiroter 2h avant le vrai départ. On aura attendu ces deux jours !!!  On observe les gens à la station de bus, on va faire un p’tit tour dans le supermarché, qui en fait est un super méga marché sur plusieurs étages avec vraiment beaucoup de bordel. On ne retrouve même pas la sortie… ouahhh ils sont vraiment en plein boom de la consommation. Nous partons finalement à 21h pour un trajet jusqu’à lendemain matin. Les bus sont énormes, sur 2 étages, avec des sièges super larges inclinables,… c’est vraiment la classe comparé au Népal ou à l’Inde, et vraiment propre aussi !!! Vers 2h du matin les lumières s’allument et on nous dit que c’est la halte pour manger…et ben c’est une bonne heure pour se réveiller et aller manger une soupe de riz….mmmhhh !!! Vraiment ils sont trop forts avec leurs horaires complètement décalés. Nous arrivons donc de bon matin à Ranong, petite ville pas loin de la Birmanie. De là nous allons en direction du port pour prendre notre dernier transport, le bateau. C’est vraiment dans un mini port que nous débarquons et comme ce n’est pas encore la grande saison il y a très peu de bateau pour Koh Chang, l’île que nous visions. Il nous faudrait attendre jusque 14h… Nous faisons alors la rencontre de Luc et Maryanne, qui se rendent sur l’île juste à côté de Koh Chang, Koh Phayam. Après discussions et réflexions, nous décidons de nous joindre à eux et partons avec le bateau de 9h direction Koh Phayam. Il fait très beau et nous passons les 2 heures sur le pont à discuter et prendre le soleil. Le bateau navigue entre plein d’îles, c’est magnifique. Et alors on aperçoit Kho Phayam, une petite île avec quelques reliefs.

Koh Phayam, de loin

Nous débarquons au petit village (pier) et louons des motos directement.

Koh Phayam

Sur cette île, pas de voitures et de grandes routes, seulement un peu de goudron, des motos (scooters) et des bicyclettes. Ça semble bien calme. Nous allons de l’autre côté de l’île pour découvrir la plage et le coconut beach resort, que Luc nous a conseillé. Ouahhh la plage est super belle et il n’y a vraiment personne.

Koh Phayam, beach

Koh Phayam, beach 3

On nous montre les bungalows, simples, jolis et nickel, que vouloir de plus ???

Koh Phayam, bungalow

La demoiselle est en plus super sympa. On s’installe et mangeons un fried rice avec vue sur l’eau. C’est un peu le paradis ici  Ensuite chacun va rejoindre ses appartements et se reposer un peu.

Les deux premiers jours le temps n’est pas au beau fixe. On part explorer un peu l’île avec les motos. L’île n’est pas très grande et pleine de végétation. Les gars vont faire un peu de snorkling pendant que nous lisons dans un petit resto protégé de la pluie. Le soir on se fait de bons petits plats de crevettes, mmmhhh. Nous découvrons un ami dans la salle de bains…non en fait deux amis…de gros lézards bleu et rouge, superbes. Ils resteront avec nous toute la semaine 

Koh Phayam, lézards amis

Le lendemain nous allons du côté du port où se trouve un temple sur l’eau et quelques bouddhas parsemés dans la forêt.

Koh Phayam, bouddha

La lumière est super belle, l’orage se prépare et passe devant nous, noir et intense. Nous sommes de nouveau « obligé » de nous réfugier dans un resto pour boire des bières et manger 

Le matin Toff s’en va souvent faire une petite promenade sur la plage pour ramasser des graines. Il y en a plein ramenées par les vagues depuis d’autres îles.

Koh Phayam, graines

On profite de la plage de chez nous, on confectionne des bracelets. Là, c’est un peu les vacances dans le voyage, on profite vraiment des îles et de la vie relax. 

Koh Phayam, couché soleil

Un jour nous partons pour le sud de l’île où se trouve une petite île juste à côté.

Koh Phayam, motos

A marée haute il y a un peu d’eau qui la sépare de Phayam mais à marée basse, on peut y aller à pied.

Koh Phayam, île à côté

Koh Phayam, crabe

L’endroit est joli et les gars veulent tenter le snorkling de l’autre côté. Malheureusement nous ne sommes pas à la bonne heure pour les marées…la prochaine fois. En revenant sur Phayam on se rend compte que la plage est jonchée d’étoiles de mer « échouées ».

Koh Phayam, étoiles de mer

C’est impressionnant, je n’en avais jamais vue d’aussi grosse et autant à la fois !!! Elles sont encore vivantes et attendent sûrement que l’eau remonte 

Koh Phayam, étoiles de mer 2

Nous nous arrêtons aussi vers une dame qui collecte des coquillages. A marée basse, plusieurs personnes profitent pour aller trouver à manger  Il faut en fait repérer un petit bout de coquillage qui dépasse du sable, le déterrer, l’ouvrir et ensuite enlever la partie mangeable.

Koh Phayam, coquillages

Koh Phayam, coquillages 2

Assez gros comme coquillage et impressionnant de voir ces femmes qui travaillent avec une grande dextérité. 

Pour le dernier jour des parents on profite de la playa et le soir on se fait une énorme mangeaille, plein de bons poissons.

Koh Phayam, apéro

Koh Phayam, poissons

Koh Phayam, soirée

En tout cas pour le côté nourriture, en Thaïlande on se fait bien plaisir, surtout sur les îles 

Ça y est la semaine est déjà passée et il est temps pour les parents de rentrer en Suisse. Au début nous pensions quitter l’île avec eux et continuer le voyage, mais finalement on est bien ici et nous profitons donc de rester encore quelques jours. Les parents préparent les sacs, on se fait encore une partie de frisbee dans l’eau, avec de beaux plongeons et nous partons les accompagner au port. On mange encore une fois et là Toff prend l’initiative de commander un crabe…mmmhhh un régal, un plat énorme avec riz frit, légumes et crabe préparé. En tout cas les parents n’ont pas dépéris ici  Le bateau est là, on dit au revoir et on les voit s’éloigner sur la mer.

Koh Phayam, départ parents

Ça aura vraiment été un mois super en leur compagnie, avec un bon changement de dynamique. Maintenant, nous voilà de nouveau tous les deux, pour de nouvelles aventures. Nous partons découvrir encore un peu le sud et tombons sur des énormes plantations de caoutchouc, en fait l’île en est pleine. Il y a deux ou trois petites fabriques, vraiment artisanales.

Koh Phayam, caoutchouc

Nous allons à la rencontre des gens qui nous montrent et nous expliquent un peu les procédés, la récolte de la sève blanche, la transformation, le séchage,…ils vendent 1kg de caoutchouc pour 100 bhat (2.5 euros), c’est super intéressant. On ne cesse vraiment pas d’apprendre. D’ailleurs j’ai aussi appris à conduire un peu le scooter, sans circulation c’est bien sûr easy  L’île est vraiment belle, du caoutchouc, des cocotiers, de la mangrove, bien diversifiée. Nous décidons finalement de quand même quitter l’île, on y resterait bien un mois mais on a aussi envie de voir d’autres lieux. On s’est bien reposé et il est temps de repartir. Nous faisons nos au revoir au guest, partons avec la moto, la rendons et mangeons un petit morceau avant de prendre le bateau. Sur celui-ci Toff fait des bracelets et intrigue des thaïs. Ils finissent par nous en acheter 3, trop cool, ils sont super contents  Nous enchaînons ensuite avec le bus pour rejoindre Chumphon de l’autre côté de la bande de terre. Là nous essayons de trouver des renseignements pour les bateaux qui partent dans le golf, direction Koh Tao. Il est difficile d’avoir de bons renseignements car personne ne parle vraiment anglais. Nous finissons par acheter nos billets dans une sorte d’agence, qui nous donne aussi le taxi pour le port inclus. En attendant l’heure du bateau de nuit, nous allons nous promener et tombons sur une espèce de cantine remplie de Thaï, qui mange tous une sorte de « steam-boat ». C’est une espèce de fondue chinoise, avec un bouillon au fond et un endroit pour griller. En fait c’est un buffet, on paye une certaine somme et après on peu manger à gogo. Il y a plein de viandes différentes, de poissons, de salades, de desserts, de boissons,… c’est hallucinant le nombre de gens qui mangent et le débit de nourriture. On se laisse tenter et on se fait peter le ventre  Le tout à gogo pour 2,5 euros 

Chumphon, souper

Nous allons ensuite avec plusieurs personnes en direction du port. Le bateau va naviguer de 22h à 5h du matin. On ne sait pas trop à quoi s’attendre mais nous arrivons en fait sur un bateau de marchandise avec une salle dortoir, pleine de lits, avec coussins et couvertures, la classe  Nous rencontrons sur le bateau Colino et Annick, qui habitent sur Koh Tao et qui tiennent un guest. Ils nous proposent de nous accueillir à 5h, car tout sera fermé et depuis là-bas, un peu plus tard, nous pourrons explorer l’île et trouver un logement. Eux sont venus pour la première fois à Koh Tao 30 ans plus tôt et ont bien vu l’évolution de l’île, qui tourne aujourd’hui en grande partie grâce au tourisme. Lorsque nous arrivons chez eux et que nous discutons un peu on aime bien l’endroit. Finalement ils nous montrent un bungalow, énorme, avec table, chaise, canapé, table basse, télé et cuisine. Nous sommes charmés et content de trouver un endroit avec cuisine et de rencontrer ces nouvelles personnes très intéressantes.

Koh Tao, bungalow

On s’installe donc et finissons la nuit. Les prochains jours seront pour Toff, blog, blog, blog et pour moi lecture lecture lecture. Je vais me balader dans les alentours, découvrir des temples.

Koh Tao, temple

Nous ne sommes pas au bord de la plage, mais un peu à l’intérieur des terres. L’île de Koh Tao est un peu plus grande que Phayam et aussi plus en relief. Lorsqu’on veut la traverser en largeur, on doit passer chaque fois une petite colline. Il y a beaucoup de végétation aussi. Nous profitons de faire des courses, pour manger des pates, des patates, et des choses qu’on n’a plus l’habitude. C’est cool de se faire une ou deux soirée à la maison devant un petit plat. Le lendemain on prend la moto de Colino et on part découvrir le sud de l’île. Nous sommes un peu tristes de découvrir des resorts partout, sur toutes les plages, sur toutes les criques, c’est super squatté ici. Il n’y a pas d’énormes plages mais plein de petites criques, c’est un charme différent.

Koh Tao, baie 2

Il y a plein de spot pour faire du snorkling. On se baigne, on repart en moto, on se baigne, on découvre le sud de l’île. On se prend une belle pluie et nous abritons quelques minutes.

Koh Tao, baie

C’est la période des moussons et il pleut pas mal, mais jamais très longtemps. On mange dans un petit boui boui, faisons quelques courses et rentrons pour se préparer un bon plat du soir 

Beaucoup d’écriture et quelques promenades. Nous profitons aussi de la présence d’Annick, qui nous apprend des milliers des choses. Elle est très intéressée par les médecines douces (aromathérapie, reiki), les plantes, les recettes,… nous passons beaucoup de temps à discuter. Le soir on va se promener dans les rues du bord de plage. Beaucoup de bars et surtout de clubs de plongée. Il faut savoir que Koh Tao est l’endroit où l’on délivre le plus de brevets de plongée. Pas forcément que ce soit le plus beau site, mais parce que le brevet ne coûte vraiment pas cher. Pour environ 200-250 euros, nuits comprises, on peut obtenir le brevet en 2 jours et demi, hallucinant. Nous avons d’ailleurs rencontré une instructrice française et avons décidé d’aller plonger une fois (pas le brevet, juste une initiation).

Aujourd’hui, nous partons à pied à la découverte d’une petite baie. Sur place, un guest loue des masques-tubas-palmes. On prend le set et c’est parti pour le monde des poissons. Il y a plein de rocher et c’est donc l’endroit idéal pour les observer. Il y en a de toutes les couleurs, de toutes les formes, vraiment c’est un autre monde et c’est magnifique. Le temps passe hyper vite lorsqu’on est dans l’eau. On s’en met vraiment plein la vue. Et ce lundi, nous avons rendez-vous avec Célia pour notre sortie plongée. Nous allons au club de plongée, elle nous donne chacun un sac avec du matos (combi, palme, masque, détendeur, gilet,…). Nous partons ensuite au bord de la plage, attendons qu’ils chargent les bouteilles et partons avec un petit bateau rejoindre le grand bateau. Pendant que nous nous dirigeons vers le site, Célia nous donne quelques infos sur comment va se passer la plongée et nous explique tout ce qu’on doit savoir côté sécurité. C’est un peu le « stress » quand on reçoit toutes ces infos d’un coup. On se prépare, mettons la bombonne et sautons à l’eau. Nous allons descendre à environ 6 mètres. Avant de partir explorer nous faisons quelques exercices sous l’eau (perte du détendeur, vider l’eau du masque, aller sur la bombonne d’un autre en cas de problèmes,…). Et tranquillement nous partons à la découverte des fonds. Nous avons de la chance, nous tombons rapidement sur un hippocampe, trop fou. Nous resterons environ 50 minutes sous l’eau. On fait bien attention à l’équilibre, à la respiration,… c’est quand même fou de pouvoir respirer sous l’eau. Ça n’aura pas été exceptionnel au niveau de la visibilité et des poissons, mais vraiment une bonne expérience côté technique, Célia ne nous croit pas quand on lui dit que ce n’est que notre 2ème plongée, plutôt bon signe. Nous remontons sur le bateau et nous nous dirigeons sur un deuxième site (car il y a d’autres plongeurs avec nous sur le bateau). Mais nous, nous ne feront pas la deuxième plongée, faute de moyens et à cause de la visibilité pas extraordinaire. Par contre, on fait un peu de snorkling et c’est assez marrant de voir les plongeur depuis le dessus.

Koh Tao, plongée

Le soir, pour finir en beauté la journée, nous allons acheter un thon entier que Toff cuisine, super repas, trop bon

Notre dernier jour à Koh Tao, nous reprenons la moto de Colino pour aller faire un peu de snorkling à Shark bay. Cette baie est réputée pour abriter un certain nombre de petits requins. Nous y allons tranquillement, mais ne rencontrons aucun de ces spécimens. Par contre plein d’autres poissons, oursins,… et vraiment des bancs de poissons énormes  Sur l’autre spot, nous voyons même un poulpe, c’est rigolo de voir évoluer ces espèces dans leur milieu naturel..

Koh Tao, freedom beach

En tout cas, à Koh Tao, nous aurons bien profités de l’eau et de sa faune, vu plein d’espèces et appris beaucoup. En plus nous avons vraiment rencontrés de belles personnes, grand enrichissement.

Repost 0
Published by Ga et Toff - dans 11-2011 THAÏLANDE
commenter cet article