Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 05:38

Ah le Népal icon_biggrin.gif Après une dernière courte nuit à Delhi nous voilà partis pour l’aéroport. L’aéroport de Delhi est super hi-tek est contraste avec ce que l’on a vécu pendant ces quelques 3 mois. Une petite histoire avec des ustensiles de cuisines illégaux dans notre bagage à mains et nous prenons l’avion. Comme c’est rapide, une heure et demie, un repas et nous sommes arrivés ! On voit alors par les hublots de nos voisins les immenses montagnes de l’Himalaya nous coupant le souffle ! Un peu plus loin, juste avant d’atterrir, c’est des petits villages sur des collines verdoyantes qui me font chaud au cœur ! De voir des arbres, des montagnes et des petits villages me donne presque la larme à l’ œil.

Vue de l'avion

Je pense que le Népal va beaucoup me plaireicon_biggrin.gif. A l’arrivée nous recevons une kata qui est un signe de bienvenue. Normalement on l’offre à un lama qui nous la remet en retour en signe de bonne augure. C’est alors que l’on voit quelques bras s’agiter …………. notre ami Yoon est venu nous chercher icon_biggrin.gif Pas de questions à se poser, il a déjà trouvé un taxi et nous amène dans son guest à Thamel, le quartier touristique de Katmandu. Les 1ère impressions sont bonnes, moins de circulation, moins de klaxons, plus de sourires etc….

KTM 1

Le temps de s’installer et Yoon nous amène dans un petit restaurant populaire. Tout est très bon marché, l’ambiance est garantie et les plats succulents. Rien à redire sur ce resto. Nous flânons ensuite à Thamel, désireux d’acheter tout ce que l’on voit tant les boutiques sont variées et l’artisanat moins cher. On doit juste se contenter d’un Lonely car la règle est de ne jamais acheter le 1er jour ! Nous sommes à la fin de la saison des pluies et ce soir c’est un orage qui s’abat sur la ville inondant un peu les ruelles.

 La 1ère mission d’aujourd’hui c’est de trouver un autre logement car nos amies les punaises de lit ont encore eu raison de nous. Y’a des trucs qui ne change pas entre le Népal et l’Indeicon_biggrin.gif. Nous allons ensuite visiter un temple qui se trouve a 20 min de là. Pas de chance la pluie nous attrape de nouveau et nous nous refugions sous la bâche d’un petit temple. Les ‘’gardiens’’ de celui-ci nous invites à rentrer dans leur petite maison qui y est attachée. Ils nous offrent un tas de trucs à manger (riz soufflé, poisson séché, viande séchée, haricots noirs etc….)  et aussi une sorte de vin local. Super sympa ! Le Népal commence sur les chapeaux de roueicon_biggrin.gif. On reprend ensuite notre chemin vers le temple. Au pied de celui-ci il y a une série de grands stupas blancs magnifiques. Ensuite un énorme escalier précède une petite billetterie (évidement) et un stupa impressionnant.

Swayamboudha stupa

Il y a de nombreux petits temples, l’architecture est très différente de celle en Inde. Beaucoup de drapeaux tibétains sont tendues au sommet du stupa. Il y a aussi toute une série de petit magasins dont les gens essayent de nous vendre pleins de trucs en tous genre. Derrière ce 1er groupe de temple se trouve un autre ensemble avec encore plus de drapeaux entourant les arbres et partant dans tous les sens.

Swayamboudha drapeaux tibétains

Les gens essayent de lancer des pièces dans une jarre au milieu d’une fontaine pour la bonne chance ! Dans une petite pièce à l’intérieure d’un temple nous assistons à une puja avec musique et chant. C’est toujours très impressionnant.

Swayamboudha puja

Le clou du spectacle c’est la vue magnifique qu’on a sur toute la ville depuis tous les coins de swayamboudha.

Swayamboudha vue de KTM

Alors que nous redescendons tranquillement une pluie vient encore nous rafraichir. Moi je suis aux anges tant les chaleurs insupportable de l’Inde m’ont fatiguées !

 Il y a dans ce quartier touristique de nombreuses boulangeries, pâtisseries, à notre plus grand plaisir et ce matin nous allons nous régaler dans une d’entre elles. Des donuts, des croissants ou des gâteaux à la crème, des croissants au chocolat, des sablés aux amandes …… tout y est ! icon_biggrin.gif Nous préparons ensuite nos sacs, quittons Yoon et prenons un bus pour le petit village de Dhulikhel à l’ouest de Katmandu. Nous avons déjà pris de nombreux bus dans de nombreux pays et je peux vous dire que les bus Népalais sont les plus bondés de tous ! Quand y’a plus de place dans le bus, les gens montent sur le toit c’est impressionnant ! 2h00 plus tard, nous arrivons au village, on se trouve un petit guest à 20 min à pied du centre, dans la montagne, avec les animaux ! Que du bonheur icon_biggrin.gif Un peu de calme, de fraicheur et de vie campagnarde.

Dhulikhel Vue de la vallée

Le village de Dhulikhel est bien réputé car il possède une vue magnifique sur les montagnes de la chaine de l’Himalaya. Malheureusement nous n’avons vu que le sommet de quelques unes. Il faut encore attendre un peu dans la saison pour avoir une vue complètement dégagées. Il est déjà 13h, le temps de faire notre lessive et de manger un peu. Dans l’après midi nous retournons au village pour téléphoner à mon papa car c’est son anniversaire, aujourd’hui il à 60 ansicon_biggrin.gif. C’est tout une histoire car il y a très peu de cyber et l’unique est envahis par des enfants qui jouent en ligne. Avec un peu de patience et d’insistance on fini quand même par avoir un poste ! Le lendemain, alors que nous pensions dormir au calme, le bruit d’un motoculteur nous réveil. Tout le monde est là, c’est la 1ère fois qu’ils utilisent un tel engin, c’est donc l’attraction de la journée ! Nous allons marcher un peu aujourd’hui pour voir quelques temples. C’est super sympa de se promener dans les collines qu’on a vu depuis l’avion. J’ai un peu plus l’impression de visiter le Népal.

Dhulikhel Ballade

 On se retrouve au temple de Kali après 1h de marche. Il n’est pas tres fantastique mais possède une belle vue sur la région. Ce temple est au milieu d’un terrain militaire ce qui contraste avec le coté religieux de la chose. De nombreux hommes en treillis, des sortes de miradors, des habits militaires qui sèchent etc… c’est plutôt drôle dans un tel endroit. On redescend par un autre chemin et allons voir un grand bouddha qui domine la ville.

Dhulikhel Vue du grand Bouddha

Petite ballade sympa pour se mettre en jambes. Le lendemain on remet ça mais cette fois nous partons pour toute la journée à la recherche du monastère de Namobuddha. Un peu perdu dans les petits chemins de la forêt Népalaise nous arrivons après 3h de marche au fameux monastère très renommé dans la région. C’est un énorme complexe avec des moines, des stupas, et de grands bâtiments renfermant des livres anciens, des statues de bouddha ou encore des peintures religieuses.

Monastère de Namobouddha

Nous n’avons pas de chance car aujourd’hui c’est les vacances et seules quelques salles sont ouvertes. La ballade est super belle au milieu de grands arbres, de petits villages, des maisons traditionnelles, de champs de riz et de plantes de marijuana ! On voit aussi beaucoup de bergers qui conduisent leurs troupeaux à KTM afin que les bêtes soient vendues et tuées pour la fête de Dasain.

Dhulikhel troupeau pour Dasain

En ce moment et partout au Népal les gens prépare la fête de Dasain. Qui commencera à la nouvelle lune et finira à la pleine lune. Beaucoup d’animaux serons tués, ils aspergeront de sang les roues des voitures, des bus et des camions. Une chèvre sera immolée pour chaque avion d’air Népal ! De grandes balançoires en bambous sont aussi fabriquées un peu partout.

Pokhara Balançoire pour Dasain

Tout cela comme offrande aux dieux et pour avoir une bonne année. Notre ballade s’achève en bus lorsqu’on retrouve la route principale car nous sommes crevés et aussi affamés. Une fin de journée tranquillou au guest pour se reposer un peu.

Ce matin nous partons visiter le village de Panauti réputé pour son côté traditionnel. Un bus puis un second et nous arrivons au village. Des ruelles en pierres, des maisons en bois ou en briques rouges quelques séries de petits temples.

Panauti village

Panauti temple

Un joli petit village mais rien de magique. Nous trouvons le village de Dhulikel plus sympa, plus authentique. C’est vrai que c’est quand même toujours plus ou moins la même architecture. Clara et Louise, 2 jeunes françaises, sont arrivées au guest ce matin et nous passons une bonne soirée à discuter et à échanger sur nos expériences.

De retour à KTM nous cherchons un guest à Bouddhnath où Gaeline avait suivit des cours quelques années auparavant. C’est un quartier Tibétain au nord est de KTM, sans voiture, donc assez tranquille. On se trouve un joli guest possédant un grand jardin et entouré de temples. C’est un peu plus cher mais le cadre est magnifique. Ce sera parfait pour accueillir les parents qui arrivent dans quelques jours. On se ballade un peu autour du grand stupa qui fait la curiosité de nombreux touristes. Il est aussi un lieu de prière pour de nombreux tibétains. Magnifique avec ses couleurs blanches et ses grands yeux qui nous regardent sans cessent.

Bouddhanat grand stupa

Le stupa est entouré de nombreux magasins ‘’tibétains’’ vendant toutes sortes d’articles. Des pierres semi-précieuses, des bols chantants, des tankas, des drapeaux tibétains tout y est pour satisfaire les clients. Moi qui apprécie flâner dans les magasins, j’aime bien cet endroitJ. Dans la soirée nous allons rendre une petite visite à la famille qui avait accueilli Gaeline lors de ses passages au Népal. Dans son petit magasin de fabrication de vêtements, toujours à la même place, Pa-la est là repassant un vêtement. Il est un peu surpris de voir Gaeline ! Doudoune à un peu oublié son tibétain mais arrive quand même à se faire comprendre. Moi je ne pige rien ! On attend la fermeture du magasin et Pa-la nous amène dans leur nouvelle maison. Rien avoir avec la précédente beaucoup plus petite et sans eau. La maman nous explique que les étudiants souhaitent prendre des douches tous les jours alors qu’eux peuvent sans passer pendant une semaine. Ça commençais à devenir dure de monter l’eau tous sans cesse. En plus le loyer qui augmentait sans les commodités ça devenait insupportable ! Le nouvel appartement est magnifique 1 cuisine et 4 autres pièces, c’est vraiment grand et tout neuf. On nous reçoit avec du thé et des biscuits qu’ils nous forcent presque à manger. Ils se rappellent ensemble le temps passé et raconte le temps présent. Heureusement que leur fille Tensine est là car elle parle bien anglais ce qui facilite les choses.

Ce matin j’écris un peu sur mon livre et Gaeline fait un peu de lessive. Nous allons ensuite voir le grand stupa et j’en profite pour faire une session d’acuponcture car j’ai la nuque un peu bloquée. Dans une clinique Tibétaine, propre mais roots, le médecin m’enfonce 4 aiguilles dans le cou ! Ce n’est pas douloureux mais je dois rester 20 min comme ça ! De temps en temps il vient mettre des petits coups dans les aiguilles réveillant ainsi la zone. La méthode n’est pas radicale et le résultat, à voir ! C’est clair que pour 3 euros je ne risque pas grand-chose !

Ce matin nous préparons la chambre des parents et allons se balader avec Clara, Louise, Claire et sylvain, vers un petit temple sur une petite colline. On se perd un peu avant de trouver notre chemin. Le temple tout en bois est joli avec une belle vue sur la région. Il y a aussi un petit jardin zen propice à la sieste ou la méditation.

Bouddhanat jardin zen

On mange dans la cafeteria et le temps de redescendre c’est déjà l’heure d’aller chercher les parents à l’aéroport. Leur vol est arrivé un peu en avance et nous sommes sur le qui-vive à l’arrivée. Une bonne heure d’attente et les voilà qui passent le portail de sécurité. Un gros bisou et on leur donne leur kata, on discute déjà beaucoup de plein de choses, c’est super chouette de les voir ! On les amène donc au guest, le coin leur plait bien. Ils déballent leurs affaires et nous recevons du fromage, du saucisson et du chocolat hummmm…, on boit ensuite, pour la bonne arrivée, une petite bière avec tous les autres amis et allons diner.

Pour le 1er jour avec les parents nous allons faire un petit tour du fameux grand stupa et nous partons visiter un peu Katmandu. On a vu dans le Lonely Planet qu’ils indiquent un parcours qui mène à plusieurs temples. On le suit à la lettre et on découvre quelques merveilles de la capitale. Dans de nombreuses petites cours intérieures nous voyons des jolis temples.

KTM temple 1

Des grandes statues de bouddha ou d’animaux imaginaires. Des stupas ou des maisons anciennes, vraiment nous ne sommes pas déçus par ce chemin. La visite se termine à Durbar Square qui est un ensemble de temples et de grands bâtiments où les rois vivaient. Un grand bâtiment blanc central, de magnifiques temples avec leurs toits sur plusieurs étages. Le quartier est super grand et les temples tout aussi impressionnants.

KTM Durbar square

C’est aussi dans un de ces bâtiments que vit une déesse vivante ! Une jeune fille vierge élue, se fait louer, couvrir d’offrande et de présent jusqu’au moment de ses 1ère règles. Une nouvelle fillette est alors choisie pour remplacer la précédente. Nous n’avons pas pu la voir mais un grand nombre de népalais font la queue pour pouvoir la rencontrer. On a quand même vu quelques photos à l’entrée du palais. Plusieurs histoires diffèrent quant au début de cette coutume.

Nous avons beaucoup de mal à trouver quelques chose d’ouvert car nous sommes en plein festival et tout est fermés aujourd’hui. On pensait du coup voir quelques moutons ou quelques chèvres se faire égorger mais rien de tout ca. Je croix que c’est le soir que tout ce passe.

KTM Fête de Dasain

Aujourd’hui, après un bon dej, c’est mission billets de bus. Les agences étant toutes fermées, nous galérons un peu pour trouver des billets. En attendant nous allons acheter un mandala sorte de peinture miniature bouddhiste qui aide à la méditation. Il y en a de toutes sortes et c’est très difficile de faire un choix. Nous allons ensuite voir le temple où vit Mr Mathieu Ricard, traducteur officiel en français du Dalaï-lama.

Bouddhanat Temple Mathieu Ricard

Puis allons visiter l’ancienne école tibétaine de Gaeline.

Bouddhanat école de Gaeline

Elle a vraiment passée beaucoup de temps dans ce quartier et ces ruelles, à faire des tours de stupa, des temples ou a parler tibétain. C’est assez cool d’aller un peu sur ses tracesicon_biggrin.gif. Le soir nous allons tous rendre visite à sa famille tibétaine. Gaeline à ainsi 2 papas et 2 mamansicon_biggrin.gif.

Bouddhanat familles de Gaeline

 Ils nous servent du thé et nous amènent un énorme plat de momos à la viande et bien sur un au veg pour Gaeline. Ils sont super gentil et nous rigolons bien tous ensemble. Sans parler bien sur des momos qui sont délicieux. Un momo c’est une sorte de petit beignet farcie de légumes ou de viande et cuit à la vapeur. C’est un plat traditionnel tibétain et ici on en trouve partout faisant le régale de nombreux voyageurs.

Ce matin nous allons prendre le bus pour la ville de Pokhara située à 7h à l’ouest de Katmandu. Quelques embrouilles avec des gens dans le bus qui n’ont pas leur place et nous quittons la capitale. La route est assez pourrie et le trafique super dense. Encore un truc qu’on ne comprend pas, il y a beaucoup de monde sur la route mais tous les bus touristiques partent à la même heure !!!!!!! Alors il y a une lignée de bus qui essayent de se doubler par tous les moyens embouteillant l’unique route et prenant des risques inconsidérés. Vraiment la logique Népalaise !!!!! Nous arrivons quand même saint et sauf vers 15h. Le temps de chercher un guest et nous allons nous balader au bord du grand lac qui fait la renommée de Pokhara.

Pokhara lac

Pokhara est une assez grande ville connue pour être aussi la porte des Annapurnas. Par temps dégagé on peut voir le Machapuchare et les 5 Annapurnas.

Aujourd’hui nous allons chercher les autorisations pour aller marcher dans le parc naturel des Annapurnas. Hé oui ici tout est payant ! En plus c’est pas donné c’est 35 euros par personneicon_sad.gif. Les démarches ne sont pas très compliquées mais ça prend un peu de temps et 4 photos d’identité. Dans l’après midi Gaeline et ses parents vont faire un petit tour de barque sur le lac et monte sur une montagne en face pour visiter un temple.

Pokhara temple

Moi j’en profite pour aller sur le net et me reposer un peu. Le soir nous préparons nos affaires et allons manger dans un chouette petit resto. Pour une fois le repas est servi rapidement, la jeune serveuse est souriante, la nourriture est bonne et c’est bon marché. Franchement pour avoir ces 4 choses réunies il faut chercher un bon moment ou avoir de la chance (surtout pour le service gratuit)icon_biggrin.gif. Il est 7h du matin et nous nous mettons en route. Un petit dej musclé au resto d’hier et nous prenons un taxi pour le départ du trek à Phedi (30min de Pokhara). On a déjà une vue dégagée sur les magnifiques montagnes dont on va essayer de s’approcher. Au programme 3 ou 5 jours de trek en fonction de nos capacités et de notre courage. La 1ère montée est sérieuse, il fait super beau et chaud, le temps est dégagé, tous est merveilleuxicon_biggrin.gif.

Trek une bonne montée

On passe ensuite dans quelques villages, nous arrêtons pour manger dans un mini resto au milieu des champs de riz. On arrive dans l’après midi à Tolka au total 1000m de montée, 400 de descente et 6h de marche. Quelques arrêts repos, de magnifiques vues et de jolies forêts.

Trek vue générale

Nous sommes un peu fatigués mais ça va encore. Sur notre route, il y a beaucoup de marcheurs et beaucoup de porteurs.

Trek un porteur

Les gens payent pour cela et se permettent donc de prendre beaucoup d’affaires, plus qu’il n’en faut !!! On trouve ça plutôt malsain. On dit que l’exploitation humaine n’existe plus et ben quand vous voyez des gars avec 30 kgs d’affaires de blancs sur le dos et ben franchement ça fait chier ! On a même entendu des trucs genre : eh ben moi j’ai payé pour un porteur. Comme je veux être à l’aise, j’ai pris toutes mes affaires ! Ou bien : nous on est tous des grands marcheurs mais bon sans porteurs ce serait pas possible ! Franchement t’as vraiment envie de pleurer, c’est de l’abu ! Nous on a choisis de marcher moins mais de porter nos sacs !

trek Machhapuchhere       

Trek annapurna 1

2ème jour, réveil 6h30 et petit déjeuné à 7h. Préparation des sacs et départ vers 8h. On descend beaucoup et longeons ensuite une grosse rivière. On passe encore dans de jolis petits villages avec des maisons traditionnelles et typiques de cette région.

Trek maison 1

La vue est de nouveau magnifique.

Trek vue 2

Nous arrivons à Jhinu et allons chercher un guest. Comme je l’ai dis auparavant, il y a beaucoup de marcheurs dans cette région et surtout en ce moment car c’est la meilleure saison. C’est donc des fois difficile de trouver de quoi loger. Pourtant il y a de nombreux guest. Nous sommes sur le chemin du camp de base des annapurnas donc encore plus de monde!!!!! Il parait que si tu arrive au camp de base après 12h il y a des chances pour que tu dormes dehors ou dans une cuisine sur la terre !!!!! Pour nous, pas de problèmes, le gars de ce matin a réservé une chambreicon_biggrin.gif. Un bon repas et nous allons découvrir un petit coin de paradis, des sources d’eau chaudeicon_biggrin.gif. Gaeline est déjà venue sur ce chemin donc elle connait un peu. 20 min de descente, on quitte toutes nos affaires et on va dans une mini piscine d’eau chaude naturelle, à côté de la rivière.

Trek dans les eaux chaudes

 La classe icon_biggrin.gif on y restera une petite heure avant de remonter au guest. En cassant quelques noix qui se trouvaient par là, j’ai sympathisé avec des porteurs et un guide. Nous avons eu une bonne discussion sur leur travail, le respect des gens et les problèmes au Népal. J’ai aussi reçu m’a 1ère invitation à aller dormir dans une famille. Ça fait plaisiricon_biggrin.gifLe soir on ne traine pas trop et allons se coucher de bonne heure.

Trek annapurna 2

3ème jour : de nouveau réveil à 6h30 et départ vers 8h. On commence par une bonne montée pour se chauffer les jambes. C’est alors que nous quittons le chemin du camp de base. Nous quittons aussi les quelques personnes qui avaient commencées le trek avec nous et que l’on croisait de temps en temps. La marche de ce jour était très fatigante avec de grandes descentes et de grandes montées. C’est un peu frustrant de voir où l’on va en se disant qu’il faut tout descendre de ce côté et tout remonter de l’autre ! On se fait une halte déjeuné et repartons pour arriver au village de Ghandruk qui est la plus grand village de la région et aussi la capitale. On remarque que si le Népal est beaucoup moins peuplé que l’Inde il y a quand même des maisons disséminées un peu partout dans la montagne, c‘est frappant ! Ghandruk est un beau grand village avec beaucoup de maisons et de petites ruelles.

Trek maison 2

Il n’y a pas de route pour y accéder mais tout y est. Ce sera là que nous passerons notre dernière nuit, après une journée de 6h de marche. Pour moi il était tant d’arriver car la fatigue commençait fortement à se faire sentir.

4ème jour : Idem que les 3 précédents mais nous allons d’abord visiter un petit musée qui se trouve au village. Dans une maison traditionnelle, beaucoup d’objets utilisés dans la vie quotidienne sont présentés. C’est l’occasion de nous rendre mieux compte de leur mode de vie. Il nous reste alors que de la descente pour arriver sur la route principale. On fait bien sur encore quelques arrêts dont un dans une petite rivière pour se rafraichir un peu. Un bon bain de pied et un peu de repos.

Trek stop dans la rivière

On arrive en début d’après midi au dernier poste de contrôle, on mange à cet endroit et continuons le chemin jusqu'à la route. C’est le bus local qui nous ramènera à Pokhara. Sur le toit pendant une bonne heure et tout le monde dedans juste avant le check de la police. Je ne sais pas ce qui est le mieux. On a quelques fois des sensations fortes sur le toit, surtout quand il double dans les virages, mais au moins on n’est pas entassé comme des sardines ! Arrivés a Pokhara, les hommes vont réserver les billets pour le parapente et les femmes vont chercher un guest. Eh oui après-demain on s’envoleicon_biggrin.gif. Une bonne assiette de pâtes pour nous remettre de ces 4 jours et nous allons nous coucher super fatigués.

Trek coup de fatigue

Aujourd’hui c’est, écriture, internet, shopping, cartes postales, en somme une journée un peu off pour nous reposer. 

Ce samedi, je mets un temps fou à me lever et me préparer. Un petit dej. copieux (on aurai peu être pas du !!!) et nous partons à l’agence de parapente. Les pilotes arrivent avec un peu de retard, on embarque dans le monospace et partons à la plate forme de décollage. La pression commence a montée un peu, pour Manfred et moi c’est la 1ère fois. Les pilotes nous prennent en charge et nous installent les baudriers. Le temps de faire quelques photos mais pas le temps de réfléchir, Manfred décolle avec un pilote Suisse Ouhaaaa.

C’est au tour de Gaeline, puis d’Herlinda et le mien.

Parapente Herlinda

Le pilot me dit qu’au signal je dois courir. C’est parti, je cour, mes pieds ne touchent plus le sol et nous décollons ! Ouha c’est magnifique cette sensation, je n’en reviens pas d’être en l’air et ne cesse de m’extasier ! 

Parapente Toff

C’est quand même incroyable qu’une voile puisse porter 2 personnes dans les aires. En 1er lieu, le pilote cherche les thermiques pour pouvoir monter un peu. Le parapente fait donc des tours dans le ciel à la recherche de vents. On monte ensuite jusque dans les nuages, c’est fabuleux. De là haut on a une vue magnifique à 360° sur la région.

Le pilote s’amuse un peu avec le parapente et m’amène un peu à droite puis à gauche, on monte, on descend c’est super cool icon_biggrin.gif Par contre maintenant je commence à me sentir bizarre, pas malade mais pas nickel non plus !!!! Heureusement qu’il ne reste plus trop de temps. Encore quelques aller et retour au dessus du lac et des maisons et le parapente atterrit tout en douceur. Toute la famille est déjà en bas, ils sont super excités de leurs vol moi je ne suis pas en pleine forme et ne sais plus ou j’habite. Il me faut un peu de temps pour récupérer. On boit un truc au petit bar qui se trouve là et avec Herlinda rentrons à pied. 30 min de marche environ. Je commence alors à réaliser ce qui vient de se passer !!!! J’ai fait du parapente et volé comme un oiseau icon_biggrin.gif Plus tard, on se retrouve tous pour aller manger dans un resto que Manfred a repéré il y a quelques jours. Au bord du lac, dans un espèce de chalet en bois, le cadre est vraiment magnifique.

Pokhara petit resto

Je vais ensuite me reposer un peu et les filles amènent notre sportif voir un match de foot sur un écran géant ! Moi je les rejoins et écris dans mon livre pendant ce temps. Les filles elles vont faire quelques achats. Une bonne pizza pour notre repas du soir et dodo pour tout le monde.

Ce matin nous allons à la station de bus et partons pour Bandipur, une petite ville située entre Pokhara et KTM. Après 3h de route dans un bus local qui s’arrête toutes les 5 min et un peu de 4x4 nous voilà à destination. Ce village est réputé pour son architecture et sa vue imprenable sur les montagnes. Il est super joli avec ses maisons coloniales en briques rouges et leurs balcons en bois sculpté.

Bandipur village

On se trouve un guest et s’installons. Cet après midi, nous descendons un immense escalier dans la forêt pour visiter une grotte. Soit disant une des plus grande du Népal, le gars à l’entée nous fatigue un peu avec ses billets hors de prix. Il ne veut rien savoir sur le ticket d’entré c’est écrit 50 roupies mais il veut 200 par personne guide inclus. On se bat un moment et allons visiter seul. A la lueur de nos 2 lampes de poche, on trouve le chemin. A l’intérieur, il y a un grand groupe de népalais et un d’entre eux nous fait la visite avec une lampe plus préformante. La grotte est immense effectivement, il a y d’énormes salles, plusieurs échelles nous conduisent en bas. On voit de magnifiques stalagtites de forme bizarre.

Bandipur grotte

On y passe 30 min environ avant de ressortir et d’être content de voir la lumière du jour. Ayant descendu presque toute la montagne, on continue la descente et prenons les transports en commun pour remonter au village. Un bon petit repas dans une vieille bâtisse coloniale et c’est l’heure d’aller dormir. Aujourd’hui nous partons un peu plus à la découverte de cette région avec comme ligne de mire, le village de Ramkot. Nous commençons par descendre dans la vallée. On passe par de nombreux hameaux, la végétation est abondante, il y a de nombreuses petites rivières.

Bandipur marche 2

 Les gens nous aident à trouver notre chemin. C’est une super région vallonnée. Il y a quelques petites routes en terre bien biscornues.

Bandipur marche 1

Beaucoup de villageois possèdent un terrain cultivé et quelques animaux, une vraie vie campagnarde. 2h plus tard, un peu fatigué de cette nouvelle montée nous arrivons au village. Beaucoup de maisons en bois, avec un grand balcon et un toit en pierre. Il y a de grand ‘’séchoir’’ à maïs.

Ramkot village 1

En ce moment c’est la récolte du riz et beaucoup de gens s’attellent au tri de celui-ci. Les poules aussi sont bien contentes de pouvoir manger les grains qui s’échappent avec le vent. En passant dans les ruelles, on regarde attentivement le travail de toutes ces femmes !!! Ah oui, ici, au Népal, on voit souvent des vieilles femmes fumer des cloppes ce qui n’est pas coutume en Inde et nous interpelle un peu. Un gars nous conduit dans la seule boutique du coin et nous achetons quelques boissons. On passe alors devant une maison ronde qui est la plus ancienne du village.

Ramkot village 2

 Le temps de boire un peu et de manger nos quelques provisions sous les yeux attentifs de certain villageois et nous reprenons la route. Une dernière invitation à venir discuter dans une maison traditionnelle et nous partons. On nous indique un autre chemin qui va nous éviter de descendre dans la vallée et de remonter ensuite. Le retour est bien plus court et une bonne heure après nous revoilà à Bandipur. Franchement c’était une belle marche et une belle récompense à l’arrivée dans ce village. Un petit repas dégustation et cette après midi nous allons visiter un peu Bandipur. Quelques temples et une sympathique ballade au couché du soleil.

Ce matin c’est le départ pour la grande ville. Nous y arrivons après 5h de bus local. Quelques embouteillage mais le trajet fut bon. Nous arrivons à Thamel, le quartier touristique. La guerre du logement commence mais nous trouvons quand même un coin, correct, un peu cher, mais avec des chambres relativement tranquille. Nous allons ensuite manger dans notre petit resto de quartier que l’on aime bien. Les parents apprécient beaucoup cet endroit populaire et nous goutons plusieurs de leurs spécialités y compris une Tumba (bière locale).

Tumba

Franchement les parents de Gaeline ne sont vraiment pas difficiles et nous pouvons vraiment faire ce que l’on veut avec eux. Bien sur leur budget n’est pas le même mais ils s’adaptent brillement. Toujours super motivés, c’est vraiment agréable de voyager avec eux et nous faire offrir quelques trucs de temps en temps.

La nuit à été super bruyante (les gars de l’hôtel n’ont pas arrêtés de brailler) et nous quittons l’hôtel un peu fâchés. Il faut donc re-préparer les sacs et retrouver un autre logement. Aujourd’hui c’est journée boutique, au grand plaisir d’Herlinda mais moins de Manfred qui en trouve quand même pour son compte ! On craque aussi pour une descente en rafting dans une des plus belles rivières du monde dédiée à ce sport. Nous partirons demain ! On retourne ensuite à Bouddhnath pour dire en revoir à la famille tibétaine de Ga et récupérer nos affaires. Malheureusement la maman est malade et nous ne trainons pas pour la laisser récupérer tranquille. Elle n’a vraiment pas l’air bien. Elle n’est même pas allez faire un tour du stupa, ce qui est quand même une activité quotidienne et primordiale pour elle. On mange sur place et retournons au centre ville dans la soirée.

Debout à 5h30 après une nuit super difficile. Matelas pourri, chambre chaude, etc….. Nous allons au RDV pour le rafting. L’organisation népalaise n’est pas vraiment bonne et nous attendons pas mal de temps avant de partir. Il faut en plus aller chercher les guides qui ne sont pas tous là. 2h30 de bus plus tard, nous arrivons au bord de la Bhote kosi. La rivière est magnifique, l’eau est super bleue mais un peu fraiche ! Nous montons les bateaux avec quelques guides et attendons un autre groupe.

Rafting 3

Les guides sont super cool et nous discutons bien mais l’attente est longue.1h30 plus tard voilà le groupe !!!! Nous on en peut plus et commençons à montrer les dents. A chaque fois ils nous mentent et c’est ça qui nous enerve le pus. S’ils nous disaient y a 3h30 de bus puis il faut attendre 2h peut être qu’on réfléchirait et qu’on n’irai pas. Eux disent : il y a 2h, 2h30 de bus et le temps de montrer les bateaux, l’autre groupe sera déjà là. Bref il est maintenant plus de 13h est nous recevons les consignes de sécurités si un accident se passe. On rejoint chacun notre bateau et c’est parti. Manfred et Gaeline en 1ère ligne et les autres derrière. Ça commence super fort avec de belles sensations dans les 1ers rapides. Tout le monde est déjà bien mouillé et le bateau continue. 30 ou 45 min plus tard nous nous arrêtons pour manger. Un super buffet nous est servi en peu de temps et nous nous régalons en nous racontant nos 1ères sensations.

Rafting 1

Rafting 2

30 ou 45 min plus tard nous voilà reparti. C’est trop cool, nous sommes dans de beaux rapides, les sensations sont fortes, nous sommes trempés. La 2ème vague est souvent fatale icon_biggrin.gif c’est l’éclate. Les guides nous donnent quelques instructions et à pied vont en reconnaissance d’un grand rapide. Ils reviennent et nous y allons. Pas de problème une fois de plus l’équipe a eu raison du rapide de niveau 4icon_biggrin.gif. C’est après que les choses se sont compliquées. Dans un rapide, le bateau est arrivé de travers et est venu frapper un gros rocher. L’eau est alors entrée dans le bateau et donc tout le monde à l’eau. Au début c’est rigolo mais la vitesse du courant et le nombre de personnes à l’eau fait vite paniquer les gens. C’est Manfred qui est parti le 1er et tout le monde a suivit. Un Népalais qui était avec nous a heurté le gros roché, se blessant fortement au bras et au dos. Et moi aussi je suis passé sous le bateau, mon genou a aussi frappé le rocher et un kayak m’a récupéré. Tiré à bord d’un autre raft, je suis resté choqué au fond jusqu’au moment ou j’ai vu Gaeline. Franchement ce n’est pas cool de tomber dans un rapideL. Bref plus de peur que de mal. Mon genou est ouvert ce qui m’a rappelé mon dernier accident de voiture mais tout va bien. On reprend tous nos places dans le raft. Et 30 min plus tard c’est l’arrivée. Une vrai super expérience avec une équipe de guide désorganisée mais super expérimentée. On retourne alors KTM. On avait dis a Herlinda retour vers 17, 18h, il est 19h30 et nous voilà. Elle était toute en soucis de ne pas nous voir arriver. On lui raconte toute nos aventures avec enthousiasme

Ce matin nous allons à la découverte d’une petite ville médiévale au sud de Katmandu, Bhaktapur. Un peu de bus et nous voilà aux portes du village. La difficulté c’est d’entrer gratuitement car le billet d’entrée pour la visiter est de 11 euros. Franchement ils abusent ! On se trouve une petite ruelle et entrons gratosicon_biggrin.gif. Faut pas déconner non plus ! Nous ne sommes vraiment pas déçus par ce que nous voyons. La ville est magnifique. Nous arrivons d’abord dans le quartier des potiers qui exposent une multitude d’objets en tous genres.

Bhaktapur poteries

On voit aussi la fabrication des poteries et leurs cuissons.

Bhaktapur cuisson poteries

Nous arrivons ensuite sur une assez grande place où se dresse en haut d’un grand escalier  un magnifique temple. De grandes statues nous conduisent aux portes de celui-ci, censées être plus fortes les unes que les autres. Toujours avec leurs multiples toits les temples Népalais sont vraiment magnifiques.

Bhaktapur 1

On continue la visite dans de petites rues bordées de commerçants en tous genres. Un peu plus loin on tombe sur une autre place toute aussi impressionnante que la 1ère. Cette ville est super clean et sans voiture ce qui est agréable. On continue la visite avec un plan que l’on nous a donné pour arriver sur Durbar Square la place la plus connue.

Bhaktapur 2

Plus grande que les précédentes et de nouveau bondées de temple plus beaux les uns que les autres, nos yeux n’ont pas fini de briller. On en revient pas temps il y a de choses à voir. De grosses statues au milieu de la place, d’énormes maisons anciennes, des temples un peu partout, des espèces de bassins en pierre c’est vraiment magnifique. En ce moment c’est la récolte du riz (je l’ai dis un peu au dessus) et nous voyons beaucoup de tas du précieux féculant tant apprécié des asiatiques. Les gens le trient, le font sécher, l’écossent etc…. C’est un bon moment pour visiter la villeicon_biggrin.gif.

Bhaktapur riz

Pour nous la journée est terminée et le but maintenant c’est de trouver une sortie sans gardesicon_biggrin.gif De retour à Thamel, nous faisons les quelques derniers achats au Népal puis allons boire une bière à notre guest. On se trouve un petit resto pour la dernière soirée car notre boui-boui est fermé. Pour la dernière matinée, les parents et Gaeline vont à Swayabuddha, le temple que nous avions visité le 1er jour. Moi je prépare un peu les sacs et me fait tout beau pour quitter le Népal. Ils reviennent vers 11h enchanté de leur visite. Dernière préparation et repas avant l’aéroport. Quelques allez et retour à air India pour notre bagage perdu qu’on fini par retrouvericon_biggrin.gif. Nous quittons alors le Népal un peu triste (surtout Gaeline) pour les plages tranquilles de la Thaïlande.

Le Népal est un beau pays et les gens y sont assez sympas. Malheureusement je trouve qu’ils sont trop sur la lancée de l’Inde et j’ai peur que dans peu de temps ils soient corrompus par l’argent et le tourisme de masse. Nous avons fait un mois « sportif », avec la chance de découvrir un beau trek, du parapente et du rafting dans un superbe pays.

Le slogan du voyage

Repost 0
Published by Ga et Toff - dans 10-2011 NEPAL
commenter cet article