Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 20:54

Nous voilà donc au Pérou après ces quelques jours à Copacabana. La 1ère escale se fera à Puno où on changera de bus pour Arequipa. Pas le temps de manger un morceau notre bus part de suite. C’est donc parti pour 5 à 6 heures de route.

Route Copacabana-Arequipa

Au milieu de la montagne la route est magnifique et bordée de quelques villages qui nous rappellent souvent l’Afrique. Surtout au niveau des maisons car elles sont en terre. La grande différence c’est qu’en Afrique il ne fait jamais en dessous de zéro et il ne gèle jamais. Peux être que les nuit dans le désert sont froide et que les différences de températures sont élevées mais vivre à plus de 3000m c’est encore autre chose.

Vocan vers Arequipa

Nous arrivons donc à Arequipa, une grande ville du Pérou assez au sud. De là commence la bataille car il y a des manifestations sur la route et certaine compagnie ne voyagent pas. Comme par hasard, les compagnies réputées ne partent pas. On fini quand même par trouver un bus qui décide de prendre la route, insistant sur le fait qu’il ne faut pas s’inquiéter et que les manifestations ne sont que plus tard et dans une autre partie du Pérou. Dans ce genre de moment on ne comprend pas tout mais on comprend que le bus part et que ça va aller. Il est environ 18h, la nuit est tombée et on prend donc, confiants, le route pour Lima sans avoir eu le tems de manger un morceau, encore une fois !!! Heureusement qu’au début de la nuit, le bus fait un mini stop au milieu de rien, le temps pour nous de nous ruer sur les sandwichs. Quelques temps plus tard, un contrôle de police, au milieu de la route !!!!! Et la pareil, c’est le genre de moment où tu ne comprends pas tout mais tu sais que quelques chose ce passe. Les policiers montent dans le bus et commencent à prendre certains habits dans les sacs. Les gens se mettent à râler, les policiers aussi, une dame se fait prendre ses sacs, des coups de pieds dans des sacs de fringues, des bouteilles qui volent sur les policiers, beaucoup d’agitation…. Nous on est calfeutré dans nos sièges ne sachant pas vraiment quoi faire. En fait, une dame aurait essayé de vendre des habits pour enfants dans le bus et je crois qu’elle n’avait pas le droit. L’histoire dure une bonne demi-heure et je crois que la dame fini par récupérer ses affaires. Le bus repart et vers 7h du matin nouvel arrêt. Cette fois c’est pour les manifestations. Presque tout le monde descend du bus pour aller voir ce qui ce passe. Il y a beaucoup de policiers et les gens semblent dire que ça va durer quelques heures. Pour le moment pas d’inquiétude, nous sommes dans les 1ers de la file, si ça repart nous serons les 1ers.  On demande un peu autour de nous mais les gens ne savent pas vraiment, certain disent que ça peut prendre  la journée alors que d’autre pensent quelques heures. Peu à peu les gens de notre bus prennent leurs sacs et fond le chemin à pied, nous on hésite quelques minutes mais comme on n’est pas pressé et qu’on peut se reposer dans le bus on décide d’attendre. 2h plus tard le bus redémarre J cool on va avancer J en faite non …. On recule, le chauffeur nous explique qu’on est un peu trop près de la manif et que si ça dégénère, on risque de se prendre des pierres et je ne sais pas quoi, donc on va se mettre un peu plus loin. On commence alors à se poser des questions, est-ce dangereux ou pas ???? C’est dans ce genre de circonstances qu’on prend conscience que tout peux changer du tout au tout en quelques secondes. On remonte dans le bus et on attend. La dessus une troupe de touristes arrivent de je ne sais où et veulent passer coûte que coûte ! Encore une fois tout le monde leur dit de ne pas y aller que c’est très dangereux qu’on risque le pillage, le tabassage etc…. Décidément ça ne rassure pas !!!! Finalement ils font demi-tour dans la ville la plus proche pour essayer de prendre l’avion ! Ils n’ont même pas attendus une heure alors que nous ça fait 5 heures qu’on y est ! Franchement y’en a qu’on de la tune à dépenser ! Nous attendrons finalement une heure de plus voyant passé quelques cars de CRS et quelques ambulances. Au bout de 6 heures donc, nous voilà parti. Dans une allée de flics, CRS et je ne sais quoi, les véhicules passent les uns au bout des autres, la route est noire de pneus brulés, il y a des kilos de pierres tout le long de la route (qui servaient à bloquer les véhicules) et un climat particulier règne. Un climat de colère et de mécontentement. On sent vraiment qu’il ne fallait pas passer et que ça aurait pus dégénérer en pas longtemps. Pour le coup c’était une manifestation pour la baisse des prix. Ils ont bloqué l’unique route qui va à Lima depuis le sud, je ne sais pas s’ils ont eu gain de cause mais je peux dire que ça à dût chauffer.

Nous voilà donc reparti pour 4h de route. Arrivés à Lima on prend un taxi pour aller dans un hôtel qu’on nous a indiqué. Il est 7h du soir et nous sommes crevés de ces 35 heures de voyage mais sains et saufsJ Nous posons nos sacs et allons acheter de quoi se faire une bonne platée de pâtes J

Nous sommes venus à Lima dans le but de faire notre visa pour l’Inde. La première chose que nous faisons donc le lendemain matin est de nous rendre à l’ambassade. On a de la chance elle n’est pas tellement loin de où on habite. On imprime tous les papiers dont on a besoin et c’est parti. Arrivés sur place, on est surpris par la vitesse avec laquelle on nous accueille. On voit le consul en 2 minutes et il nous manque juste un papier, un vol qui prouve notre sortie de l’Inde. Nous partons donc dans un cyber pour tenter d’acheter le vol le moins cher qu’on trouve (Delhi-Katmandou), pour des dates probables. On ne sait pas si on l’utilisera mais j’espère quand même. Nous voilà donc reparti à l’ambassade et juste à temps, nous déposons notre dossier. Il n’y a plus qu’à attendre quelques jours J Nous décidons de ne pas partir de Lima même si ce n’est pas le meilleurs endroit pour rester une semaine. Mais on a besoin de repos et de ne pas bouger pendant un temps. On a envie de se faire une semaine « maison », avec pas trop d’activités. Le guest s’y porte bien, on a une p’tite télé dans la chambre et on peut cuisiner. Le samedi nous irons juste faire quelques courses. Dimanche on part visiter un peu le centre et faire un tour au marché central pour acheter des fruits et des légumes.

Lima, marché

Lima, Place des armes

Lima 3

On tombe sur une sorte de foire gastronomique assez sympa, avec plein de cuistots habillés avec la toque et tout et tout qui présentent tous les plats typiques de la région et du Pérou.

Lima, foire gastroLima, CouiOn se laisse tenter par la vue des plats et des odeurs. Une mangeaille bien typique avec une bouteille d’Inca Cola svp (boisson nationale avec un p’tit goût de chewing-gum) J

Lima, repas typiqueLe lendemain on se fait une promenade dans notre quartier, Miraflores, un peu le quartier touristique et chic de Lima. Une ou deux rues sont pleines de magasins et de resto en tous genres.

Lima 2On va jusqu’à la côte et rentrons.

Lima, côte

Mardi est une journée farniente J Le lendemain nous retournons au centre pour aller faire nos « derniers » achats pour l’artisanat. Lima est la ville d’Amérique du sud où on trouve du matos pour le moins cher. On achète encore des pierres, des attaches pour colliers et boucles d’oreilles,… c’est vraiment la folie ces magasins, y a de tout et en sur nombre. On aurait envie de tout acheter, mais avec nos maisons-sacs à dos, il faut porter J On prend aussi un bus qui nous amène au San Cristobal, une petite montagne qui surplombe toute la ville.

Lima, vueOn a une vue en 360 de se qui nous entoure, c’est impressionnant.

Lima, vue 1Lima, vue 3

On a de la chance car le temps est un peu découvert. Car il faut savoir qu’à Lima, il y a en cette période une sorte de brume-brouillard quasi permanent. Le soleil est vraiment rare et ça donne une atmosphère bizarre à la ville.

LimaLima 1

Le soir nous retrouvons des amis rencontrés à Copacabana et on se fait un p’tit resto. Heureusement qu’ils nous invitent, car le resto n’est pas tout à fait dans notre budget. La nourriture est super bonne et le patron super sympa. Il nous fait un souper dégustations, avec 4 plats. Poulpe, beignets de fruits de mer, ceviche (poisson cru mariné au citron et herbettes) et poissons panés avec frites.

Lima, resto 1

Franchement la top classe et super super bon. On a passé une bonne soirée, merci le potos J

Lima, resto

Le lendemain, grande journée, nos visas sont prêts. Nous faisons donc un aller-retour rapide à l’ambassade dans l’après midi et revenons tout joyeux avec nos visas…ça c’est fait, on a plus a se préoccuper J

Le vendredi nous sommes encore invités par nos amis, à leur guest cette fois, car deux d’entre eux partent aujourd’hui et ils se font une bonne mangeaille pour leur départ. Au menu champagne pour l’apéro, entrée avocats-tomates suivi d’un coq au vin et d’une salade de fruit. Franchement on a trop bien mangé et passé un bon moment en leur compagnie. Le soir, p’tite soupe de quinoa et un bon dodo pour digérer tout ça J

On a acheté un ticket de bus pour cette nuit pour aller un peu plus au nord, à Trujillo. Nous préparons donc nos sacs et profitons de notre dernière journée tranquille au guest. On aura passé une semaine cool, films, bonne nourriture, blog à fond et on est paré pour repartir sur de bonnes ondes J Notre bus est à 22h et nous voilà partis pour 9h de voyage.

Nous arrivons à Trujillo de bon matin. On nous a conseillé de ne pas dormir en ville mais d’aller dans une p’tite ville à 20 minutes sur la côte, Huanchaco. Un gars à la sortie du bus nous propose de partager le taxi et en plus il nous propose une chambre pas chère dans son guest. On accepte même si d’habitude on ne le fait pas tout de suite, mais là, ça nous évite de galérer à 7h du mat avec nos sacs après une nuit de bus. Nous arrivons donc dans la rustic guest, chambre sympa, mais gens un peu chelou. On fait un p’tit somme pour reprendre la journée du bon pied. Vers midi on va se manger un menu éco (entrée, plat, boisson) pour 10 soles (2,5 euros). Ici c’est les produits de la mer qui sont proposés.

Huanchaco, plageHuanchaco, plage 1

Dans cette région il y a beaucoup de ruines à visiter, d’avant les incas. Nous partons donc dans l’aprèm visité un site énorme.

Chan-Chan 3

Il est à environ 15 minutes de Huanchaco. C’est un site de la culture Chimu. Ils ont vécus ici entre 850 et 1470 et se sont fait conquérir par la suite par les incas. Avec une grande armée, les chimus ont conquis un énorme territoire, du nord du Pérou jusqu’à Lima. Le site que nous allons voir s’appelle Chan Chan et était en fait la capitale administrative et politique du royaume Chimu. Le site s’étend sur plus de 14km2, la plus grande cité en terre du monde, faite d’adobe (brique de terre crue séchée au soleil). Il y a sur le site plus de 10 enceintes fortifiées, mais seulement une est restaurée et ouverte au public. Les fouilles prouvent que ces centres étaient en fait des centres cérémoniels.

Chan-Chan 1

Chan-Chan 2Chan-Chan

Après l’arrivée des espagnols la cité a été complètement abandonnée. C’est vraiment un site impressionnant par sa taille et les murs en terre étaient souvent peints ou sculptés de diverses formes, c’est magnifique. Il y a bien sûr beaucoup de réplique car beaucoup de choses ont été détruites. Nous allons aussi  visiter le musée qui complète les informations du site et montre quelques scènes de vie.

Musée Chan Chan

Musée Chan Chan 1

Avant la nuit, Toff sort sa cane et nous allons pêcher un peu au bord de l’eau.

Huanchaco, bateau en TotoraHuanchaco, pêche

Le lendemain nous allons visités deux autres sites de la culture Chimu. Cette fois ce ne sont qu’un ou deux bâtiments restaurés en pleine ville. C’est rigolo, on cherche le quartier et entre 4 murs il y a un site archéologique préservé !!!

Huaca Esmeralda

Huaca Esmeralda 1

L’après-midi nous allons dans la vallée Moche, pas loin de la ville. Il y a là-bas un autre site, mais cette fois d’une autre culture, la culture Moche. Elle est un peu plus ancienne que la culture Chimu. Les gens ont vécus dans cette vallée de 100 à 850. Elle s’étendait sur plus de 700 km au nord. Il y avait plusieurs capitales régionales et le temple de la lune et du soleil en font partie (Huacas del sol y La Luna). Nous allons d’abord visiter le musée, tout neuf et dans de beaux bâtiments. Le musée a une superbe collection d’objets récoltés lors de fouilles. Il y a beaucoup de céramique peinte et c’est souvent ces peintures qui ont aidés les ethnologues et les archéologues à faire des hypothèses sur la vie et les rituels Moche. C’est entre le temple de la lune et du soleil que c’est développée la ville.

Vallée Moche

Il n’y a pour l’instant que le temple de la lune qui a été fouillé. Il y en a encore pour des années de travail avec les fouilles du temple du soleil et de la ville. Mais il faut du temps et surtout des subventions !!!

Le temple de la lune est situé au pied de la colline blanche, site sacré des Moche.

Huaca de la luna 4

C’est un temple qui était réservé à certaines personnes et où ont eu lieu des sacrifices pour calmer les dieux et leur demander clémence. Il y avait en fait tout un rituel. D’abord avait lieu un combat entre deux guerriers Moche et le perdent finissait sacrifié.

Huaca de la luna 2Huaca de la luna 1

Les Moche ont reconstruits 5 fois le temple, toujours de plus en plus grand et chaque fois sur l’ancien temple. On peut encore apercevoir des peintures et des dessins qui sont originaux. C’est vraiment impressionnant.

Huaca de la luna 3Huaca de la luna

En fin d’aprèm nous repassons par Trujillo pour acheter nos tickets de bus pour la prochaine destination encore un peu plus au nord.

Trujillo

On se rapproche gentiment de l’Equateur. Comme à chaque fois au Pérou c’est difficile car il n’y a pas de terminal de bus avec toutes les compagnies. Il faut donc traverser toute la ville pour trouver la compagnie qui va à la bonne direction !!! Le soir petit resto, on se fait bien plaisir pour goûter le ceviche et le poisson J

Le lendemain on retourne à Trujillo, car Toff veut encore acheter un peu d’artisanat, ehhhh oui on ne s’arrête plus J on visite d’abord le marché central avant de se mettre en quête d’aluminium. On tombe de nouveau sur plein de pierres, attaches, graines, alpaca…mais cette fois on ne craque pas trop, juste l’essentiel qu’on avait oublié J

Trujillo, marché

Sur la route, il y a énormément de pub sur les murs pour les futures présidentielles. C’est impressionnant.

Propagande présidentielle

Propagande présidentielle 1

Après un après-midi tranquille et nous revoilà parti pour la station de bus.

Il y a beaucoup d’artisans au Pérou et en fait dans beaucoup de pays d’Amérique du Sud. Ce sont souvent des jeunes sud américains qui voyagent grâce à l’artisanat qu’ils fabriquent et vendent. On les voit sur toutes les grandes places, sur les plages, dans les villes touristiques. Ils font vraiment un beau travail, souvent avec du macramé, des pierres, des graines, de l’alpaca,… on discute souvent avec eux et ont apprend aussi, ou alors on s’inspire simplement de quelques idées.

Sinon le Pérou est un pays magnifique, diversifié en paysage et aussi bien touristique. Ici dans le nord c’est encore différent, ce n’est plus la montagne mais la plage et c’est d’autres touristes que nous rencontrons. Cette région du Pérou est connue pour ces grandes vagues qui attirent les surfeurs.

Nous voilà donc dans le bus pour Mancora. Presque arrivés au village à genre 6h du matin le bus s’arrête et le steward, parce qu’il y a des stewards dans les bus Péruviens nous explique qu’une touriste juste quelques sièges plus loin s’est fait voler son téléphone et son appareil photo pendant la nuit ! Nous sommes donc au poste de police et ceux-ci font fouiller les gens pour essayer de trouver les objets. Peine perdue, la fouille et succincte et les policiers ne trouvent rien. La fille est dégoutée, elle pleure. Ce n’est pas la première fois qu’on entend ce genre d’histoire. On ne sait pas comment ils font ces voleurs, ils arrivent à prendre des trucs dans les sacs pendant la nuit. Pourtant, la fille dormait avec son sac sur elle, vraiment pas de bol. Nous arrivons ensuite à Mancora et un touk-touk nous amène dans un p’tit guest sympa un peu en dehors de la grande rue.

Mancora, guest

On s’installe et allons ensuite nous promener pour découvrir un peu le coin. Mancora est une petite ville avec une rue principale pleine de magasins de fringues, d’artisanat, de restos et de cyber. C’est super touristique. On se ballade un peu sur la plage, y a quelques surfeurs mais ce n’est plus vraiment la grande saison, y a pas trop de vagues.

Mancora, plage

Si on va un peu en dehors de LA rue on se retrouve vite dans des constructions à l’arrache, en bois, en bambou, dans le sable ou la terre. On retrouve un peu l’Afrique avec les enfants à pieds nus, les p’tit magasins de quartiers, la chaleur, les moustiques la nuit.

Mancora

On revient au guest et petite sieste. On se fait un repas avocats-tomates-polenta et ensuite on travaille un peu sur le blog. Le soir on va se faire un p’tit resto menu pas cher avec ceviche et plat de riz frit aux fruits de mer…mmmhhh J

Le lendemain on va se faire un p’tit plouf sur la plage et on passe un aprèm tranquille à faire de l’artisanat. Le soir une fille du guest revient toute paniquée, elle vient de se faire arracher son sac sur la plage, avec dedans son appareil photo et des sous. On rencontre 2 Suisses aux guest qui sont arrivés ce matin. Ils nous disent qu’ils se sont aussi fait voler dans le bus, leur ordi portable, un chargeur et des lunettes de soleil. Décidemment !!! Au Pérou on aura vraiment entendu plein d’histoire de vol. C’est un pays où il faut toujours être sur ses gardes et ne jamais trop montrer nos valeurs. Touchons du bois nous il ne nous est rien arrivé J

Le lendemain on va amener notre lessive pour repartir tout propre en Equateur, on se refait un p’tit plouf dans le Pacifique (c’est ma première fois dans le PacifiqueJ) L’eau est bonne et y a 2-3 bonnes vagues. On va acheter notre billet de bus pour le lendemain mais après être sorti de l’agence on se dit qu’on resterait bien encore un jour dans ce coin tranquille. On change donc la date pour dimanche. P’tit pique-nique et après-midi confection d’artisanat. On apprend les bracelets à nos deux nouveaux amis et à une fille du guest. On se fait une mangeaille au guest et au dodo.

Encore une dernière journée par ici et demain nous prenons la route pour l’Equateur, encore un nouveau pays à découvrir J

Mancora, famille du PélicanMancora, couché de soleil

Repost 0
Published by Ga et Toff - dans 05-2011 PERU
commenter cet article