Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 13:04

Nous prenons la route du Mali et passons de magnifiques paysages à l’intérieur du Sénégal. Dès que l’on quitte la côte, tout change très vite, plus de touriste, plus d’hôtel, et bien sûr plus de mer…simplement de beaux villages aux cases rondes, des petits marchés aux bords de la route et des forêts de baobabs énormes. La route est superbe, comme d’hab mais on ne s’en lasse jamais. On s’arrête dans un village faire quelques provisions au marché, pour le soir. On trouve un petit village tout tranquille et demandons si nous pouvons dormir là pour la nuit. Cher nous accueille devant sa cour, nous apporte de l’eau et nous sommes alors l’attraction du village.
Les enfants au village Tous les enfants sont là pour nous souhaiter la bienvenue et rigoler avec nous. On prépare notre ptite popote et passons une soirée sympathique dans ce petit village, loin de tout et sans électricité. Une école, un puit où tout le monde va chercher son eau pour la journée et voilà. Même pas de petite boutique, vraiment beau village.

Le Sénégal est un magnifique pays, avec ses côtes Atlantiques, ses fleuves et ses baobabs géants. Les gens de la côte sont un peu fatiguant, toujours entrain de demander de l’argent, de proposer une visite, de tenter de vendre de l’artisanat,…. Il y a toujours quelque chose de cacher dans la discussion, toujours quelque chose d’attendu. Bien sûr tous ne sont pas comme ça mais c est une impression qu’on a beaucoup ressentie. Le tourisme n’y est certainement pas pour rien. Beaucoup de blancs vont en vacances au Sénégal et les africains sont habitués à vivre du tourisme encore plus qu’ailleurs.  Mais dès qu’on s’éloigne de la côte, le pays redevient tranquille avec ses habitants très accueillant, toujours prêts à partager leur repas ou un thé et de bonnes discussions J
Fabricant de pirogesL'horloger
Christophe n’a pas arrêté de se faire appeler Baye Fall, à cause de ses rastas et de son style. Pour la ptite histoire, Cheikh Amadou Bamba, est le fondateur de la confrérie des mourides (branche musulmane). Les Baye Fall ont comme chef spirituel Cheikh Ibra Fall et font partie d’une branche du mouridisme. Une grande fête, le « Magal », est organisée début février à Touba, centre sacré des mourides. Cette fête représente le retour de Cheikh Amadou Bamba à Touba après 20 ans d’exil forcé pas les colons. Les Baye Fall sont très présents au Sénégal et pendant le Magal, des gens de partout dans le monde se rendent à Touba, ainsi que la plupart des sénégalais, rendant la vie morte dans le reste du pays (environ 2 millions de personnes s’y rendent !!!). Les Baye Fall ont les rastas, ne boivent pas d’alcool (normalement) et sont assez pratiquant, avec des valeurs fondamentales à respecter(ne pas tuer, ne pas mentir, le partage, le respect)

Foret de baobab

Repost 0
Published by Ga et Toff - dans 02-2010 SENEGAL
commenter cet article
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 12:44

Après quelques jours avec Adiouma et sa bonne humeur, nous voilà repartis pour le petit village de Toubab Dialaw, où nous allons rejoindre les filles de la danse (du jura), Chantal et Katia.
Katia Chantal au senegal
Petit village tranquille sur la côte, entre M Bour et Dakar, Toubab Dialaw accueille un centre culturel de sculpture, danse, percussion,…. Créer par M. Gérard Chenet, haïtiens d’origine, le centre s’est développé petit à petit autour de sa maison. Il a construit plusieurs chambres, un resto et plusieurs endroits de répétitions. Il permet aux artistes de venir faire des stages de danse ou de percussion avec hébergement et repas tout compris. Toute la journée on entend des djembés, on voit des cours de danse et la répétition de la troupe « officielle » du centre. Il y a vraiment de très bonnes choses. Beaucoup de gens se promènent  et sont là pour diverses activités. Un deuxième centre est maintenant en construction  un peu plus loin dans la « brousse ». Nous posons le camion dans la rue à côté et passons du temps avec les filles. On repart encore à M Bour pour le marché, l’arrivée des pirogue, quelques achats et aussi pour redire bonjour à Adiouma !!! Après deux nuits dans le camion, nous sommes accueillis par Gora, tenancier d’un petit resto boutique, à côté du centre culturel de Sobo Bade.
Chez Gora
Il nous propose sa petite chambre simple mais sympathique dans la cour du resto. Matelas et moustiquaire, et voilà, le tour est joué. Du coup on mange souvent avec lui et sa femme à midi et je passe un peu de temps à la cuisine pour apprendre à préparer la thiéboudiènne, repas typique sénégalais à base de riz, poisson et légumes. Gora est un jeune africain bien motivé et avec de belles idées et de la motivation pour faire avancer les choses dans son village (comme l’installation de l’eau dans certaines cours, une assoc pour discuter avec les villageois des problèmes du village,…)

Nous passons de belles journées à Toubab Dialaw mais sommes quand même bien contents de repartir sur la route, pour de nouvelles aventures et pour voir un peu plus du pays.

Repost 0
Published by Ga et Toff - dans 02-2010 SENEGAL
commenter cet article
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 12:25

Après quelques jours dans ce coin de paradis, nous partons visiter un Ami, Adiouma, « Grand frère » d’Alex, un de nos ami Suisse.
Avec adiouma
Il nous accueille généreusement et nous offre sa petite chambre de gardien. Celle-ci est située dans une maison au centre de M’Bour, appartenant à des blancs venant un mois par année au Sénégal. On a donc à disposition piscine, douche avec eau chaude, petit déjeuner amené par Adiouma, etc…..c’est vraiment royal 
J Avec lui on discute beaucoup, on visite ses petites cultures de manioc, on va manger dans sa famille.
Chez adiouma
On fait quelques démarches administratives (assurance pour la voiture, ouverture du toit du camion (velux) pour un peu d’aération, recherche de puce téléphone,  etc….) et on visite un peu la ville. Son marché bien coloré avec ses petites ruelles, son port et l’arrivée des pirogues toujours aussi impressionnante.

Repost 0
Published by Ga et Toff - dans 02-2010 SENEGAL
commenter cet article
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 21:25

Après ces quelques jours dans la  ville tranquille de St Louis, départ pour Dakar, où nous allons accueillir nos amis les Bretons qui arrivent le 7 février.

On leur loue une petite chambre et à 1 heure du matin, voilà qu’on les aperçoit sortir de l’aéroport. De grandes retrouvailles s’annoncent et de bonnes heures d’échanges aussi.

Le lendemain on les conduit dans leur petit hôtel plutôt tranquille à 1 heure de route au sud de Dakar (à La Somone). On négocie avec les gens de l’hôtel plutôt conciliants et en échange de quelques consommations, on peut dormir dans notre bus devant l’hôtel et profiter des WC, de la piscine, de la plage, des nattes, de la douche...la classe.

Il fait plutôt bon bien que les nuits soient un peu fraîches. Au programme repos, baignade, resto, petites visites de la lagune et des environs et grandes discussions avec les amis
. On ne pensait pas vivre ça pendant le voyage mais avec l’océan et cet endroit on a vraiment l’impression d’être en  « vacances » et moins « sur la route ».

La lagune

Ma moustache

Mon cadeau d'anni: Christophe déguisé en Magnum
( j lui avais demandé une fois si je le verrai avec une moustache :-) et ben voilà et comme ça vous pouvez tous rigoler (moi j ai pris un fou rire de 10 minutes :-))))

Les betons

Repost 0
Published by Ga et Toff - dans 02-2010 SENEGAL
commenter cet article
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 21:07

Après avoir laissé quelques euros pour  « les taxes de nuit » à la frontière mauritanienne et avoir fait les démarches pour passer la douane sénégalaise,  nous voilà parti pour la petite ville de St-Louis, au nord du Sénégal.

Notre ami Eric (passager du Vagabus) nous conduit à une petite auberge qu’il connait bien et dont le patron Aziz, nous accueille chaleureusement. Nous dormons dans le camion devant l’auberge et 1 gardien veille sur nous. On peut profiter des WC, de la douche et de la cour de l’auberge ce qui nous arrange bien.

St-Louis est une ville entourée de mer qui respire l’air iodé. Les couleurs sont assez particulières, le bleu de l’eau et le blanc du sable éclairant les petites rues de cette ville tranquille, ancienne colonie française. Les vieux bâtiments des colons  (souvent laissés à l’abandon) sont encore très présents à cet endroit.

St louis

Au petit matin alors qu’on déjeune tranquille avec les gens de l’auberge un gars positivement sur-excité arrive dans la cour et nous explique qu’un tournage est entrain d’avoir lieu à St-Louis. Le téléfilm se nomme Clandestino et le gars recherche des figurants blancs. Il nous explique qu’on doit partir bientôt avec lui et qu’on sera payer 20000 francs CFA (30 euros chacun) pour cette journée de tournage. Pour moi c’est de suite ok mais pour Gaeline il faut un peu de réflexion (il faut lui laisser le temps le matin…..:-)). 30 min après Eric, Gaeline et moi partons pour le tournage. Trop cool cette nouvelle aventure en Afrique. Arrivés sur le lieu de celui-ci on nous sert à manger, puis ils prennent Gaeline et Eric, les installent là, puis là, puis là, mais finalement on ne tournera pas ce matin. On attend pénar à l’ombre d’un gros arbre avec un autre figurant. Il est environ 14heures maintenant et on nous apprend qu’on ne tournera que dans la scène du soir, du coup, congé jusque là !!!

A 18h nous revoilà sur le tournage, on nous explique ce qu’il faut qu’on fasse (marcher de la rue à une auberge). On fait environ 5 prises et le travail est terminé. Trop cool de gagner 30 euros en faisant presque rien et en plus on va passer à la TV. Le film passera en 2011 sur France 2.
 C
’était super intéressant de voir comment se passe un tournage et en plus d’y participer.
Petit marché a St Louis

Repost 0
Published by Ga et Toff - dans 02-2010 SENEGAL
commenter cet article