Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 22:41

Nous sommes partis de Cayenne en direction de St-Georges de Oyapoque en stop avec Cléo et Stéphane, vers 9h du matin. Nous avons fait deux groupes, le premier, Steph et Cléo et le deuxième nous deux. Ils ont eu beaucoup de chance et se sont fait prendre tout de suite direct pour St-Georges. Nous avons eu beaucoup moins de chance sur cette route peu fréquentée (surtout par des camions !) et avons attendu 3h30 au bord de la route, en plein cagnard !!!

Après de longues heures d’attente, nous avons finalement atteint St-Georges avec 5 voitures différentes J  Arrivés là-bas, nous avons pris une pirogue pendant une 10zaine de minutes pour traverser le fleuve Oyapoque et nous retrouver enfin au Brésil en fin d’après midiJ Là-bas nous avons retrouvés Steph et Cléo, qui nous ont appris que les bus pour Macapa étaient complets pour une semaine. Heureusement, une compagnie a rajouté un bus pour le lendemain soir et nous nous inscrivons tous sur ce bus. En attendant nous partons faire tamponner notre passeport à la police fédérale brésilienne. Nous retrouvons un autre groupe de voyageurs français. Une super équipe de personnes avec qui nous sympathisons bien. On se trouve un petit hôtel pas cher et partons visiter un peu cette ville de Oyapoque, ville frontière bizarre, comme toute les villes frontières JOyapoque.jpg

Nous mangeons dans un petit boui boui de rue, très sympathique, et commençons nos premières bribes de portugais. Le lendemain nous passons la journée à flâner et partons en direction de la gare routière vers 17heures. Le bus est bien plein et c’est parti pour 12heures de bus de nuit, sur une piste qui traverse la forêt. On s’arrête au milieu de la nuit pour manger et une autre fois pour changer le pneu qui a éclaté. Nous arrivons finalement au petit matin à Macapa. De là il nous faut prendre un bus pour Santana, d’où les bateaux partent pour Santarém, ville au bord de l’Amazone. Arrivés à Santana, le petit déj s’impose et nous allons ensuite retrouver les autres au terminal des bateaux. Le prochain bateau pour Santarém part le lendemain soir, mais ils nous permettent déjà d’accrocher nos hamacs pour cette nuit. Eh oui sur ces bateaux il y a quelques cabines mais bien plus chères et moins sympathiques que le hamac. Nous visitons un peu Santana et passons aussi beaucoup de temps au petit bar à côté du port.Petit-bar-au-port.jpg

Nous allons acheter deux hamacs et deux moustiquaires. Notre première nuit sur le bateau est bien calme nous ne sommes que nous neufs et passons une belle soirée. Le lendemain, le bateau commence à se remplir gentiment et à la fin de la journée, il est bien bondé, il y a des hamacs partout sur les deux étages et plein plein de gens. Toff a calculé qu’il y a environ 2 m 3  par personne. Ce n’est pas énorme et quand on bouge un peu trop, on touche le voisin dans son hamac JHamacs dans le bateau 1Hamacs-dans-le-bateau-2.jpg

L’expérience est unique et va durer 3 jours deux nuits. Les repas sont compris dans le tarif. Pendant toute la journée le bateau se charge de nourriture que nous allons certainement amener à Santarém, le port est tout le temps bien animé.

Bateau-a-Macapa.jpg

 

L'equipe mange

Nous partons le soir vers 18heures en direction de Santarém. Nous passons du temps à lire, faire des bracelets, écrire, jouer aux cartes, manger,…

 

 

 

 


 

L’amazone est magnifique, bien que l’eau ait une couleur de terre. Les abords du fleuve sont parsemés de maison, parfois de villages.Maison au bord de l'amazone

Les enfants qui y vivent, dès qu’ils aperçoivent le bateau, prennent leur pirogue et se rapprochent pour profiter des quelques vagues que nous faisons. C’est super beau et bien prenant. Nous avons même la chance d’apercevoir quelques dauphins, gris pour la plupart et quelques roses plus rares. On ne savait pas qu’il y avait des dauphins dans l’amazone… JL-equipe.jpg

Les repas sont servis en bas et se composent de soupes ou du traditionnel plat brésilien (riz, pâte, haricots (flageolets) p’tite salade et viande), toujours avec du kouak (farine de manioc), que les gens parsèment sur le plat. Nous faisons quelques escales, où le bateau est tout de suite pris d’assaut pas les vendeurs en tout genre, mais surtout de fromage. Nous ne pouvons pas descendre très longtemps, les escales sont assez rapides.

Rio tapajos-amazone

Après deux nuits sur le bateau nous arrivons à Santarém, assez grande ville au bord du fleuve. Elle se situe à l’endroit où deux fleuves se rejoignent, ce qui donne des couleurs extraordinaire à l’eau. D’un côté le rio amazone, avec son eau toute brune et de l’autre le rio Tapajos, bien plus bleu.

 

 

Santarem.jpg

Nous partons à la quête de fil pour les bracelets, ce qui nous permet de visiter un peu le centre. C’est incroyable le nombre de magasins qu’il y a. La consommation bat son plein par ici. Des milliers d’habits, de magasins en tout genre,…c’est hallucinant.

C’est de nouveau le départ pour le bus qui doit nous amener à Alter de Chao, petit village au bord du Tapajos. C’est il paraît un endroit magnifique bordé de lacs et de plages au sable blanc. Difficile d’imaginer des belles plages au bord du fleuve au milieu de l’Amazonie mais…c’est bien vrai. Après environ une heure de bus nous arrivons à Alter de Chao, bien plus calme que Santarém, et magnifique endroit. Une île fait face au village, accessible à pied, il suffit de se mouiller un peu jusqu’en dessus des genoux.Passage-pour-la-plage.jpg

Nous décidons de partir en expé pour se baigner sur l’île et tenter de trouver un carbet pour mettre nos hamacs pour la nuit. Avec cette chaleur et la p’tite marche avec nos sacs dans le sable, c’est le bonheur de se baigner dans le lac. Nous trouvons quelques carbets non utilisés au fond de la plage et y installons le campement hamac.Le-carbet-Alter-do-chao.jpg

Nous allons passer plusieurs jours tranquilles sur ce bout de terre.Vue-de-notre-carbet.jpg

On fait des petits groupes expé pour aller chercher à manger au village, pendant que les autres préparent le feu. Le lendemain, une artisane qu’on a rencontré sur la place nous amène du riz, des haricots et plein de mangues, super sympa. Nous commençons donc à cuisiner mais les haricots (qu’on n’a pas fait tremper)  ne cuiront jamais J Nous sympathisons bien avec cette famille d’artisan, Fredison, Audrey et leur deux petits enfants, Zion et Hara.

Fredyson-et-Audrey.jpg

Hara-Zion.jpgNous sommes invités à aller chez eux, sur un bateau en face de la plage. C’est une famille super simple avec le cœur sur la main, nous passons de beaux moments avec eux. On les invite aussi à venir manger le repas de Noël avec nous sur la plage. On va faire des courses et commence alors la cuisine, salade de choux, carotte, avocats, oignons, ail, coriandre, œufs,… du riz, de la sauce à la mangue, de la viande, des saucisses et du poisson du marché. Un grand repas de fête bien réussi. 

Une nuit, nous essuyons une belle tempête qui a mis toute la journée à se préparer, ça tonnait dans tous les coins. Le vent s’est levé dans la nuit et olààààà de la pluie à fond les ballons et tout était humide et trempé. Il faut dire que les carbets ne sont pas vraiment étanches et n’étant pas fermés sur les côté si le vent se lève, la pluie bat dessous ! Heureusement que ça n’a pas duré trop longtemps !!! Seulement une nuit dans des hamacs un peu humide Jplage-de-alter-do-chao.jpg

Le 26 nos compagnons de voyage décident de continuer la route direction Manaus et la Bolivie, il leur reste encore pas mal de bateau à faire. Nous les accompagnons au village et quittons notre campement de luxe !!! On a passé de supers beaux jours sur cette plage, à faire de l’artisanat, cuisiner, faire des p’tites ballades et partager du bon temps avec les amigos… JSous-le-carbet.jpg

On décide avec le Steph qui reste de nous faire quelques nuits dans une pousada (auberge), pour dormir un peu dans un lit J On trouve une p’tite auberge sympathique avec cuisine à dispo.

De là on se renseigne un peu pour partir quelques jours explorer la forêt. Tout ce qu’on nous propose ne nous enchante pas vraiment et les prix sont vraiment exorbitants. On fini quand même, par l’intermédiaire de Jean François le propriétaire français d’une jolie pousada, à trouver un guide qui parle français et qui va nous amener découvrir les alentours pendant une journée. Debout de bonne heure on prépare notre sac et on file retrouver Michel. Il nous amène d’abord dans un des bras de la rivière où on plonge pour voir les poissons qui se cachent dans les racines. Il nous explique aussi beaucoup de choses sur la vie dans la forêt.Au-bord-de-la-riviere-copie-1.jpg

Michel-et-son-fils.jpg

Plus tard il nous amène dans des maisons de style amérindienne (Yanomami) qui on été construites pour un film mais jamais habitées.Maison-de-type-amerindienne.jpg

Puis nous passons 2 heures sur son petit bateau pour rejoindre un autre coin et voir des autres poissons. On fait quand même quelques escales histoire de marcher un peu et de découvrir encore d’autres choses sur la plage.Roche-coloree-sur-la-plage.jpg

Le deuxième endroit où il nous amène est vraiment magnifique, il y a aussi de l’eau transparente et plein de poissons. On mange un morceau à l’ombre et on repart plonger.La-plongee.jpg

Michel prépare alors avec des fruits trouvé sur place et de la farine de manioc des boulettes pour attirer les gros poissons. Fait est dit, quelques minutes plus tard de gros poissons viennent entre nos pieds pour manger un petit peu. Trop fortJ. On fini la journée en allant voir les dauphins dans le couché de soleil. Franchement trop beau.Boto.jpg

On fait une dernière baignade avant de retourner à la pousada bien fatigué mais content de notre journée. Nous préparons à manger (des pâtes aux légumes) et dodo.

Le lendemain on fait beaucoup de travail sur le blog, on publie quelques photos, on envoie des messages etc… Michel vient nous dire un petit coucou dans l’après-midi on parle de la vie et des problèmes d’ici. Je lui explique que j’aimerai aller à la chasse aux crocodiles une de ces nuits. Super motivé, il me dit de préparer nos affaires parce que l’on part ce soir dès le couché du soleil essayer de voir des crocos et pêcher quelques des poissons. Réjouis, on motive le Steph, prépare le sac et à 7h Michel est là. On part, avec le bateau, à la lumière de nos lampes de poche pour explorer les petites rivières du coin…. D’un coup alors qu’on a coupé le moteur et qu’on navigue le plus doucement possible, Michel jette son trident dans l’eau nous faisant un peu peur, j’avoue, et ressort un joli piranha qui s’était fait un peu mangé par un croco !!!!! Ouhaaaaaa il est vif notre guide J Un peu plus tard il saute dans l’eau, bondi sur un crocodile et le chope ! Franchement trop fort ! Bon, c’est des petits crocos mais quand même ! On fait des photos, on le prend dans nos mains on le caresse, il est plutôt calme mais vaut mieux pas passer la main devant sa bouche !!!!Le-crocos.jpg

On le relâche doucement avant de continuer notre ballade. Un peu plus tard il en voit un autre, de nouveau il saute dans l’eau en pleine nuit et s’approche du croco, il le chope et nous l’amène dans le bateau. Cette fois il est un peu plus gros et tout aussi beau que le précédent. On le prend aussi dans nos mains avant de lui rendre sa liberté. On renouvèlera encore une fois l’opération avant d’aller dans un autre endroit.Le-crocos-2.jpg

Quelques fois il jette son harpon dans l’eau mais sans chance. Il attrape aussi une aiguille à la main et nous montre un serpent qui se ballade dans les algues. De nouveau, il plonge dans l’eau, il le touche et nous explique qu’il peut être très dangereux. Lui par contre est pied nu dans la vase alors qu’il y a des crocos, des serpents, des piranhas et beaucoup d’autres choses qu’on ne connait pas. Il est fou ce Michel !!!!!! On visite aussi quelques petits coins de la forêt pour essayer de voir d’autres animaux sans trop de chance. On rentre de l’expédition vers 11h bien fatigué mais super content. On a appris encore beaucoup de choses sur la forêt qui se trouve autour de nous.

Le lendemain soit le jeudi 30 décembre nous partons avec des franco portugais qu’on a rencontré à la pousada faire une petite marche sur la colline qui se trouve aux alentours. Après 20 min dans le sable, on passe devant notre carbet (remember) et on prend un petit chemin non loin de là. On passe alors dans une petite forêt plutôt sympa puis on se retrouve au pied de la montagne. Ça monte pas mal mais pas très longtemps, environ 15 min plus tard nous voilà au sommet et quel panorama à 360° on peut voir tous les environs et la grande forêt qui nous entoure. Très joli paysage.Vue-de-la-montagne-1.jpg

Vue-de-la-montagne-2.jpg

On redescend tranquillement puis on va faire un petit plouf avant de retourner à la pousada. Encore beaucoup de travail sur le blog et internet ce jour pour finir de publier nos articles. On fait encore de bonnes rencontres en fin de journée et on rentre à la pousada pour manger ce que notre ami Steph a préparé (spaghettis bolognaise et poisson pour Ga). Encore un bon repas avant un gros dodo.

Ce matin du 31 décembre, nous préparons nos sacs car il faut qu’on libère la place pour les gens qui cherchent des endroits libres dans les pousadas. C’est l’occasion pour la patronne de louer les chambres supers chères car c’est nouvel an. On s’installera donc dans l’endroit hamacsJ.

Dans l’après midi nous préparons une tarte aux pommes et un clafouti pour amener chez Audrey et Fredson qui nous on invité pour le nouvel an. On va chez Audrey vers 8h, elle a préparé pleins de choses genre polenta, macédoine de légumes, poulet grillé, riz, sauce au maïs et au lait etc…. avec nos gâteaux ce sera encore un festin ce soir. A minuit les feux d’artifices explosent de partout, on se fait tous la bise, c’est nouvel anJ. Ça fait très bizarre de passer les fêtes sous le soleil, il n’y a pas de sapins, pas de neige, il ne fait pas froid, on est en teeshirt et en tongues, pas de potes de toujours….. C’est quand même un peu décalé à mon goûtJ. Après ce bon repas on part un peu en ville histoire de voir ce qu’est une teuf au Brésil. Déjà que sur le bateau on entend de la musique forte un peu partout et que les enfants pleurent car il y a trop de bruits et qu’ils ne peuvent pasdormir alors en centre ville qu’est ce que ça doit être.

Nouvel-an.jpg

Effectivement, à peine quitté la plage, il y a dans les rues des gens, qui poste de la voiture à font et qui, avec un matos incroyable, se font leur boîte de nuit. C’est hallucinant. En ville c’est la vrai fiesta, il y a un groupe, parait t’il connu, qui chante à font et toute la ville est remplie de personnes qui dansent, qui boivent, qui discutent ou écoutent la musique. Un peu partout il y a des petits groupes qui jouent. L’ambiance et les couleurs, tout est là pour une fête réussie. On profite un peu de ces bons moments et on tante d’aller dormir un peu.

Au petit matin c’est le départ pour Santarem car nous avons réservé un bateau pour aller à Belém. Il est 9h et on part prendre le bus. On attendra jusqu'à 10h15 car on s’est trompé d’arrêt !!!! Et c’est reparti pour le bateau.

Ce bateau est un peu plus grand que le précédent, on installe nos hamacs à coté d’un français que l’on vient de rencontrer. Vers 14h le bateau se met en marche, départ pour Belém.

Les gens dans cette partie du Brésil sont très accueillants, ils nous invitent, essayent de nous comprendre, font des efforts pour parler plus doucement et sont très souriants. Franchement on est vraiment étonné de leur générosité malgré tout ce que l’on raconte sur le Brésil. Dans les bars, par exemple à nouvel an, les gens se font super confiance…les serveurs amènent les bières et les gens payent à la fin le nombre de bouteille sur la table…mais il y a tellement de monde partout que tous pourraient partir sans payer, mais non….les brésiliens consomment beaucoup, que ce soit en boissons, en futilités, en habits… on va découvrir encore un peu tout ça dans les futures grandes villes !!!! Le Brésil est un pays en pleine extension économique et il n’est pas donné d’y voyager. Les transports sont assez chers et le logement aussi. Bien sûr c’est moins cher qu’en France ou qu’en Suisse mais quand même.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ga et Toff - dans 01-2011 BRAZIL
commenter cet article

commentaires

garba 20/07/2017 04:28

Certains d'entre vous n'ose plus consultés les sites internet suite à la mauvaise expérience. Il y en a qui ont malheureusement tombé sur des sites malhonnêtes concurrent. Que les choses soient bien claires, je n'ai aucun rapport avec ses sites qui ternissent l'image du maraboutage. Je suis un marabout honnête et sincère. Seulement des consultations et des travaux de hautes qualités-vous sont proposés chez nous avec le stricte RESPECT de la règle drastique. Vous pouvez compter sur moi et mon soutien. J'aimerai vous propose une consultation et un travail unique.
- Désenvoûtement
- Ramener sa femme/mari même si cela fait plus de 20 ans
- Ramener sa chance
- Retrouver son amour
- Réussir sa vie
- Guérison de l'impuissance sexuelle
- Contre accident
- Contre sorcellerie
- Avoir facilement du travail
- Avoir des enfants
- Portefeuille magique
- Adhérence pour la protection et la protection de sa maison
Et plus encore!…
Il suffit de me contacter pour plus de +229-957-1986 3 ou
maraboutgarba@gmail.com
Je n'ai pas de problème à travailler à distance des résultats sont immédiat et durable. Le payement ce sera après votre satisfaction.

CONTACT

Téléphone: +22 995 719 863

WhatsApp: +22 995 719 863

Imo: +22 995 719 863

Aurel et Achille 22/01/2011 13:09


Waaaouhhhh, t'es le roi de la jungle !!!
elle est ou la machette.....
Si tu traverses un pont en bois enflammé , envoi les photos !!!!! ;-)
Achille est devenu fou quand il t'as vu avec le croco dans les bras !!!!
Un grand merci pour la fusée Ariane ;-) il se prend pour un cosmonaute maintenant !!!
Have fun, a tout biente !!!!


amandine 12/01/2011 20:23


il y a vraiment de superbes photos (celle des deux gamins est trop belle!) Profitez bien


maiiiee 11/01/2011 14:26


Hé faites gaffe aux embarcations que vous prenez quand même!


carot 11/01/2011 09:12


ooooooh mais c est koi tout ca!!!!!j aurai jamais ose aller sous l eau....brrr meme pas en reve meme pas ds le leman....et ls crocos et ls serpents au secours si ca continue je vais plus oser
ouvrir le blog.....nan j rigole j suis tres courrageuse en fait....mais oui c est magnifique ttes vos aventures ke d emotions et tant de choses a retenir a roconter avos enfants....allez camarade
bonne rte et la baraka surtout love caro