Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 23:41

Nous sommes partis pour 3 jours de bateau, de nouveau en hamac pour rejoindre Bélem, notre première « grande ville » brésilienne où on va rester. Le trajet en bateau est de nouveau magnifique, de la forêt et au milieu des petites maisons amérindiennes.Village au bord de l'amazone

Pas de dauphins cette fois-ci J Par contre toujours les enfants avec leur pirogue qui viennent s’amuser dans les vagues laissées par le bateau. Et aussi, quelques enfants super débrouillards qui viennent carrément s’accrocher au bateau en attachant diverses cordes et en hissant la pirogue par l’avant…impressionnant. Ensuite ils montent sur le bateau et tente de vendre des noix de l’amazone, très très bonne d’ailleurs (j ai oublié le nom !) ils repartent aussi souvent avec un paquet de biscuits ou autre que les gens leur donne. C’est assez l’animation J

Enfant accroché au bateau

Après s’être enfilé dans des mini bras de la rivière, nous approchons enfin de Bélem. C’est super impressionnant de voir ces immense buildings se rapprocher. Ça a l’air énorme.  

Arrivée à Belém

On arrive à Belém en milieu de journée, on se rend en ville pour trouver un cyber et voir si quelqu’un nous  a écrit et si quelqu’un peu nous accueillir. Trop de chance, une certaine Rose-Marie nous a envoyé un mail et nous a donné son numéro de téléphone. Au Brésil au niveau téléphone ce n’est pas facile. Il faut d’abord faire le code de l’operateur choisi puis le code de la région puis le numéro de téléphone sans le zéro évidement. Enfin, après avoir galéré pour essayer de l’appeler on fini quand même par prendre RDV aux docs dans 1 heure (en bas de la rue principale) pour aller manger un morceau. Le temps de boire un fanta et la voilà. Elle a environ 45 ans, elle parle français, elle travail dans le domaine juridique, elle a 2 grands enfants, elle est célibataire et très charmante, tout est nickel J Elle nous amène dans un petit resto végétarien au grand bonheur de nous deux car manger du riz et des pates tous les jours, c’est un peu fatiguant. Dans ce resto et comme dans beaucoup d’autre, on paye  au Kilo. Tu prends ce que tu veux en self service et tu paye en fonction du poids. C’est en général 10 reals (5 euros) pour une bonne assiette. On prend ensuite un bus pour rentrer chez elle. Le bus fait pleins de va et viens dans les rues, elle nous explique alors pleins de choses et l’histoire de beaucoup de bâtiments. Après une petite heure de bus et paraît-il le dernier arrêt, nous voilà à la maison. Elle est installée dans un appart de taille moyenne dans un ensemble de petits bâtiments. Au Brésil, il est super fréquent que les résidences ou les immeubles soient gardés. Il y a une sécurité 24heures sur 24.

C’est cool on a notre chambre avec un lit simple mais de quoi accrocher un hamac. On parle beaucoup de la vie ici et de nos vie aussi, des choses à visiter, des solutions pour aller en ville etc…. Le soir on se prépare une assiette de pâte à la tomate avant d’aller faire un gros dodo. Ce matin, nous prenons le bus local et une heure après, la tête dans tous les sens, nous voilà au grand marché (vero o peso), (il faut dire que les chauffeurs de bus sont un peu tarés dans leur conduite et que l’état de certaines routes n’aide pas non plus !).

Poisson au marché Vero peso

On fait une bonne visite, on boit un bon jus de fruit naturel, ensuite on va visiter le musée d’art sacré. On pensait que c’était sur l’art sacré des Indiens d’Amériques mais en fait pas du tout, c’est sur la vie de Jésus. Le musée se trouve dans une ancienne église, c’est vachement beau mais y’a pas grand-chose de très intéressant à part des statues de Jésus et de ses Saints sous toutes leurs formes.

On visite ensuite un petit fort qui se trouve juste derrière et là il y a aussi un petit musée où se trouve une très belle collection d’objets anciens découverts lors de fouilles archéologiques dans le fort. C’est tout petit mais beaucoup plus intéressant que le musée d’art sacré J On va ensuite manger un petit morceau au marché. Sous de grandes bâches en forme de dôme, il y a plein de petits comptoirs où se trouvent des multitudes de plats en tous genres, du poisson, de la viande, des légumes, tout est là au grand plaisir de nos yeux et de notre ventre. On s’installe sur une chaise haute et commandons un joli repas, du porc, une omelette de crevettes, du poisson grillé, du riz, des pates, de la salade, quelques frites, des haricots…et on se fait, pardonnez moi l’expression, péter le ventre J au final 

on a payé un peu cher (15 euros pour nous 2) mais c’était super bon.


Marché Vero peso

Vue-du-marche-Vero-peso.jpgAprès quelques courses, on retourne à la maison se reposer un peu et on fait pas mal de travail sur internet car chez Rose-Marie, il y a le wifi…la super classe ! Le soir on se prépare un repas simple avant d’aller au dodo. Ce matin, nous travaillons encore beaucoup sur le blog et partons en fin de matinée pour aller faire quelques courses en ville avec Rose-Marie. Belém est une ville super jolie avec ses bâtiments anciens en faïence de pleins de couleurs.

Ville de Belém 2

Ville de Belém 1Il y a beaucoup de monde, pleins de magasins ça sent la super consommation L On dirait que le brésil est le pays de la consommation pour les gens qui ont un peu d’argent !!! Il y a des dizaines de magasins de toutes sortes, dont beaucoup beaucoup d’habits et surtout des soutiens gorges et des culottes ou string…c’est incroyable.

J’aime quand même beaucoup l’atmosphère qui règne ici bien qu’il faille quand même faire un peu attention où on se promène et à quelle heure car c’est un peu dangereux. La nuit dernière, il y a eu 8 morts par balle et l’agression d’un bus qui a fait 8 autres morts + 3 blessés !!!! Avec Rose on va acheter quelques graines dans une petite boutique et on se renseigne sur les prix de quelques trucs. Le soir, avec Manu et Alberto, on va boire un coup aux docs, c’est l’endroit ‘’in’’ de Belém avec ses grands cafés et ses restaurants classes, puis on va se manger une bonne assiette au grand marché avant de retourner à la maison.

Aujourd’hui nous partons visiter le jardin zoo botanique qui paraît-il est super joli. Effectivement, ce grand jardin qui ce trouve en pleine ville regorge de merveilles, entre les paresseux qui se promènent dans les arbres, les iguanes et les agoutis qui font les beaux devant nous, les aras magnifiques avec leurs cris démesurés, les jaguars, les tapirs, les singes, les toucans etc… Tout cela dans une petite forêt assez dense franchement c’est vraiment un joli coin.


Iguane au parc zoobotanique

Oiseau au parc Zoobotannique 2

Oiseau au parc Zoobotannique 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous y ferons 2 bonnes heures de visite avant d’aller faire quelques courses en ville et de retourner se reposer un peu car Gaeline ne se sent pas très bien ce matin, un peu le ventre en vrac. Pour moi ce sera lessive. Eh oui y’a des corvées qui ne change pas, même pendant les voyages. Le lendemain repos à la maison, blogs, courses, préparation du repas et confection de quelques bracelets.

Ce samedi nous partons pour l’île de Mosqueiro. Après 1h30 d’attente et 2 heures de bus nous voilà à la place centrale de cette île. Rien d’exceptionnel. Manu et Alberto sont là pour nous accueillir, on va boire un coup et manger un morceau avant de les quitter. Nous partons alors sur une plage un peu plus loin, réputée pour sa beauté et sa tranquillité. On fera une petite baignade avant que la pluie arrive et nous fasse fuir.

Plage de paraiso

On reprend alors un mini bus, puis un plus grand et on se retrouve de nouveau 1h30 plus tard à la gare routière de Belém. On en profite pour réserver un ticket qui nous amènera un peu plus bas à la ville de Sao Luis. De retour à la maison on retrouve Rose, on discute, on se prépare un bon petit repas avant d’aller faire un gros dodo.

Ce dimanche il y a un marché artisanal au centre ville. On en profite pour aller le visiter avec Isabelle, l’amie indienne de Rosemary.

Marché artisanal de Belém

Plein de différents stands de nourriture, d’artisanats, d’habits, tout ceci autour de la place de la République. Il y aussi plusieurs activité de musique, de danse et de percussions,… malheureusement la pluie refait son apparition et nous sommes obligé de nous réfugié dans un petit magasin. On attend une bonne heure que la pluie s’arrête. Nous n’auront pas la chance de profiter de la musique, on garde ça pour une autre fois.

On retourne chez Rosemary qui nous a préparé un bon repas. On mange à grande faim et préparons nos sacs. Ça y est c’est le départ de chez notre très sympathique amie. On aura passé une super semaine avec elle.

Chez Rose Marie

Nous voilà à la gare routière pour prendre le bus direction Sao Luis. Nous partons à 19 heures et arriverons vers 7 heure du matin. Nous trouvons un bus pour aller dans le centre et on se fait déposer là-bas. Malheureusement on s’est mal compris avec le chauffeur du bus, on est dans le centre mais pas dans le centre historique, où on voulait aller. Là une dame sympa nous dit d’attendre avec elle, qu’elle va dans cette direction. Après un moment d’attente, elle s’impatiente (elle est un peu pressée) et nous invite à prendre le taxi avec elle, super cool. Les gens son très « aidants », ils nous renseignent, font attention à nous,…

C’est le grand combat pour trouver une pousada pas cher par ici, mais finalement on y arrive et on tombe chez des gens sympa. On peut utiliser la cuisine et la chambre est énorme J On va prendre le petit déj avec deux nouveaux compagnons, Marjorie et Idio, et on se promène un peu en ville. Comme nous n’avons pas trop dormi cette nuit dans le bus on va se mater un ptit film et faire la sieste à la pousada.  L’aprèm, nous visitons le centre historique avec son architecture coloniale, c’est sympa et assez calme comme quartier.

Ville de Sao Louis 1

On va dans un musée sur l’esclavage, mais on est un peu déçu, une dizaine d’objets et c’est tout, ça valait la peine J Ensuite nous découvrons un musée sur la préhistoire, l’archéologie et l’ethnologie. Pas mal d’objets et de reconstitution, super intéressant. Dommage que nous ne comprenions pas tout à cause de la langue. Nous allons faire un ptit tour au marché pour faire des courses pour le soir. Manque de bol, on cuisine 10 minutes et la bouteille de gaz est finie. On part alors avec Marjo et Idio pour aller manger en ville (on se réjouissait de cuisiner mais ce sera pour demain soirJ).

Le lendemain, on va visiter le grand marché, avec ses étales de crevettes salées (elles sont souvent déjà cuites et super salées, classées par taille), de poissons énormes, de cajou, de noix,… on découvre toujours et encore plein de trucs bizarre (souvent des bouteilles avec un mélange suspicieux dedansJ). Il y a aussi pas mal de plantes médicinales sous des formes diverses. L’aprèm on repart pour 2 musées, celui de la culture populaire et celui des pièges à poissons et bateaux en répliques. Ces musées sont souvent dans des énormes maisons de style colonial, rénovées et sur plusieurs étages. Les collections sont surprenantes, on passe des marionnettes, aux jouets pour enfants, aux costumes de carnaval,… plein plein d’objets et souvent assez kitch. 

Masque de carnaval

Le soir on peut cette fois-ci cuisiner et on tente une petite sauce à la mangue-banane-cajou, franchement pas mal, à essayer !!! Après manger, nous partons boire un ptit verre en ville, sur la place, accompagné par un concert live, bien sympathique.

Ville de Sao Louis 2

Mercredi matin, nous partons à 5heures pour rejoindre une ville nommée Barreirinhas, à trois heures trente de route. De là nous prenons un bateau pendant encore 4 heures pour rejoindre le parc national dos Lençois Maranhenses.

Bateau ambulance

Le voyage en bateau est magnifique et tout à coup on aperçoit les premières dunes de sable.

1ère dune au Lençois

En fait le parc national est composé d’une grande étendue de dunes de sable (sur 80km de long et 40 de large). Pendant la saison des pluies, entre les dunes, se forment des lagunes d’un vert turquoise (eau douce de pluie). Nous n’auront pas l’occasion de voir les lagunes puisque ce n’est que le début de la saison des pluies. Mais l’endroit est quand même magnifique. Nous nous arrêtons dans le petit village de Atins, village où les routes n’existent pas, fondé uniquement sur du sable.

Village-de-Atins.jpg

L’ambiance est toute particulière et ça fait du bien de se perdre un peu loin des grandes villes. Nous trouvons une petite pousada très sympa, avec petit déj compris et coin hamac.

 

Plage à Atins

 Nous mangeons une ptite croque et partons nous baigner. Ici nous sommes encore sur le fleuve, mais l’eau est déjà salée, l’océan est juste à côté. L’eau est super bonne et c’est un endroit connu pour les sports d’eau et de vent (mais pas en cette saison). Le soir on nous emmène sur une des plus hautes dunes pour apprécier le coucher du soleil, c’est vraiment un endroit magnifique.

Le lendemain, journée lessive, promenade, baignade, bref on profite tranquille du coin agréableJ. Le surlendemain nous partons avec un gars qu’on a rencontré faire un peu de 4x4 dans les dunes et voire une lagune. Franchement on se croirait en plein désert, le sable à perte de vue, fin et blanc, c’est magnifique, on fait des sauts dans les pentes abruptes de sable, vraiment trop bien.

Dunes a Atins

 

 

 Saut dans les dunes

 On fait environ 30 min de marche pour arriver à la fameuse lagune, une des seules qui reste à cette époque. Comme on nous avait dis, l’eau est transparente et on peut s’y baigner. On n’hésite pas un instant et on se jette dedans car aujourd’hui il fait particulièrement chaud. Malheureusement la température de l’eau est vraiment élevée à tel point qu’on se croirait dans un bain, avec un peu de regret car elle ne nous rafraichit, du coup, pas tant que ça, mais ça fait toujours du bien quand même J Après 1 heure de baignade on retourne alors au point de départ en faisant de nouveaux bonds dans les dunes. Le 4x4 rentre à l’auberge mais nous on s’arrête sur la plage pour profiter encore un peu et voir le couché de soleil. Ce soir c’est soirée pizza. A la poussada il on allumé le four, les boule de pâte, le fromage et la purée de tomates sont prêts, reste plus qu’à cuire et à déguster. Trop bon de bonnes et vraies pizzas au feu de bois et à volonté.

Ce matin réveil à 6h, on prépare nos sacs et vers 7h on rejoint la plage. Un petit bateau nous attend pour nous amener dans un petit village à 1h de là (Caburé).On attend ensuite une voiture qui n’arrivera jamais et on fini par partir en quads. On est toujours avec nos 2 amis Idiou et Marjorie. On roule environ 1 heure sur la plage et sur des petites pistes, génial,  avant d’arriver dans un autre village (Paulino Neves).

Les dunes vers Paulino-neves

Là on attendra environ 1 heures avant de prendre un espèce de bus collectif qui nous amènera dans un autre petit village (Tutoia), et de là on prendra un plus grand bus et vers 16h nous voilà à Paranaiba. Ça vous dit surement rien mais cela signifie un peu de civilisation après plein de transports publics !!!! C’est vrai que les Lençois c’est magnifique mais c’est aussi vraiment perdu J On quittera, dans cette ville, nos amis avant de reprendre, à 19h,  un autre bus qui nous amènera en 10h de temps environ, à la ville de Fortaleza. On arrive à Fortaleza à 4h30 du matin. On attend que les agences dans la gare routière ouvrent leurs portes avant d’acheter un autre billet pour Recife, notre point de chute.

Route Fortaleza Recife

A 8 heure du matin le bus part pour encore 12h de route et à 21h30 nous voila à destination. On aura fait en tout 38 heures de route avec quand même quelques escales. La route était certes super belle (des dunes de sables et de la forêt sur plus de 1300km J), mais c’était un peu beaucoup d’un coup !!! Encore un peu de métro et de taxi et nous voilà dans une petite pousada pas trop reluisante mais pas cher pour un bon gros dodo J

Le brésil est un pays en pleine expansion. La consommation bat son plein pour les gens qui ont quelques moyens. Les villes se développent à une vitesse folle. Plusieurs personnes dans des villes nous ont fait part de leur crainte par rapport à la vitesse de croissance.

Au niveau des paysages, c’est un continent à lui tout seul. Beaucoup de forêt (en autre une bonne partie de la forêt amazonienne), une immense côte donnant sur l’océan atlantique, des immense cultures de cannes à sucre, de grandes pleines,…

Pour ce qui est de la vie quotidienne, deux trois choses qui changent de chez nous. On ne boit pas l’eau du robinet, même les brésiliens ne la boivent pas. Ce n’est pas qu’elle ne soit pas potable mais ils nous expliquent que se sont les canalisations et les tuyaux qui sont souvent trop vieux et un peu pourri. On utilise soit des filtres en terre ou alors les gens achètent des grosses bonbonnes de 20 litres d’eau minérale pour chez eux !!! Et autre choses avec les tuyaux, pour les toilettes, on ne met jamais le papier toilette dans les WC mais toujours  à la poubelle, sinon ça bouche tout J (faut donc changer la petite poubelle fréquemment…J)

Partager cet article

Repost 0
Published by Ga et Toff - dans 01-2011 BRAZIL
commenter cet article

commentaires

Sénék 29/06/2011 18:56


Bonjour,

Je me suis permis de lire votre récit, à la recherche de renseignements sur Belém et sa région, car je pars effectuer un stage de 9 mois à l'Université de Belém en septembre.

Je tiens à vous remercier d'avoir partagé ce récit, très intéressant, et j'aimerais savoir si vous aviez gardé contact avec Rose-Marie ? Car je ne connais encore personne à Belém, et j'aurais aimé
avoir quelques contacts sur place, car je sens que 9 mois sans parler français vont être un peu rude.

Cordialement,

Clément.


caro 12/02/2011 22:13


hello les gazous
comme d hab on voyage avec vous
je vous aime vous me manquez
caro


Sérgio 26/01/2011 04:45


J'ai oublié de vous dire que j'ai adoré vous connaître et que c'était vraiment un grand plaisir de vous accueillir! On a passé de bons moments ensemble, n'est-ce pas? J'attends de vos nouvelles.
Gros Bisous.


Sérgio 26/01/2011 04:33


Salut, mes amis! Et alors, comment s'est passé, le voyage? Voilà mon premier commentaire. Il y en aura d'autres. J'espère que ous allez bien, que vous gardez un bon souvenir de Recife et qu'on se
rencontre prochainement.
J'ai adoré le blog et les photos. Ah, juste un détail, on appelle les dauphins d'Amazonie de "bôto". En fait, c'est une autre espèce. Gros bisous et bon voyage!


Maiiie 25/01/2011 11:48


Hé ben je savais pas qu'il y a un désert au Braazziil !! Becs